Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

04 Septembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Les animaux de compagnie seront bénis à l’église Saint-Jérôme en fin de semaine

Saint-Roch Matane bénédiction animaux parvis église Thérapie canine de Matane

©Gracieuseté Thérapie canine de Matane

La bénédiction des animaux de compagnie, à l’occasion de la fête de la Saint-Roch, est devenue une tradition à Matane grâce à l’organisme Thérapie canine. Elle aura lieu cette année dimanche prochain, à 16 h.

Pour une 13e année, la bénédiction des animaux de compagnie, organisée dans le cadre de la Saint-Roch par l’organisme Thérapie canine de Matane, se tiendra le dimanche 9 septembre à 16 h sur le parvis de l’église Saint-Jérôme. Tous les propriétaires d’animaux de compagnie sont invités à participer.

C’est bien dans le cadre de la Saint-Roch, du nom du protecteur des animaux célébré tous les ans le 16 août, que Thérapie canine de Matane invite les propriétaires d’animaux de compagnie de la région à se retrouver sur le parvis de l’église Saint-Jérôme dimanche prochain pour faire bénir leurs compagnons par l’abbé Auguste Agaï. « Ce sera la 13e bénédiction organisée à Matane. En 2017, près d’une trentaine de chiens étaient présents. Nous n’avons pas pu organiser la célébration plus tôt cette année mais le principe sera le même : l’abbé Auguste Agaï devrait réciter quelques prières et bénir les animaux qui lui seront présentés. L’activité devrait durer une vingtaine de minutes », a expliqué la présidente de l’organisme Thérapie canine de Matane, Louise Doucet, qui précise qu’il s’agit surtout d’une occasion de se réunir avec d’autres propriétaires de chiens et de rappeler le rôle bénéfique qu’ils peuvent jouer auprès des malades, des aînés et des personnes souffrant de handicap. L’événement est ouvert au public.      

Briser l’isolement grâce aux chiens    

L’organisme Thérapie canine de Matane est né en 2000. Il est issu de l’antenne locale, aujourd’hui disparue, de l’organisation bénévole Ambulance Saint-Jean, qui avait développé un programme de thérapie par les chiens, à travers des visites dans les hôpitaux, les garderies, les résidences pour aînés, les écoles ou encore les unités de soins palliatifs. « Nous ne sommes ni des thérapeutes professionnels, ni des psychologues, mais nous constatons que les visites amicales que nous rendons durant l’année peuvent générer bien des sourires et apporter du bonheur aux gens », a rappelé Mme Doucet, présidente de l’organisme, qui comprend près d’une quinzaine de bénévoles, dont certains se rendent quasiment tous les jours au Foyer d’accueil de Matane. Alors que des activités ont été organisées par l’organisme durant l’été à l’occasion de camps de jour avec les enfants, Thérapie canine de Matane reprendra ses visites habituelles à partir de lundi. La prochaine évaluation comportementale des chiens des personnes intéressées à s’impliquer comme bénévoles au sein de l’organisme devrait avoir lieu cet hiver.  

Le saint patron des maîtres-chiens

Selon les cultures et les régions, des bénédictions d’animaux peuvent survenir à l’occasion des célébrations de la Saint-Hubert, saint patron des chasseurs, ou encore de la Saint-François-d’Assise. Saint-Roch, pèlerin guérisseur originaire de Montpellier, dans le sud de la France, est associé plus particulièrement à la bénédiction des chiens. Ayant guéri des malades atteints de la peste noire au XIVe siècle, contaminé à son tour, isolé dans une forêt, il aurait été sauvé par un chien qui serait venu lui apporter chaque jour de quoi manger. La Fondation Saint-Roch de Québec rappelle ainsi que cette célébration annuelle du saint a pour ambition de faire avancer des causes liées au monde canin. « Le chien sert de trame de fond pour maintenir un lien social. Ceci est particulièrement vrai pour les personnes seules, les aînés, les exclus, les démunis. Le chien reste l’unique connexion agréable avec le monde extérieur. Les barrières tombent. Les personnes animées par l’amour des animaux se rejoignent, entament des conversations sur leurs compagnons, échangent des conseils, se sentent en confiance et accueillies. La ségrégation cède la place à une homogénéité spontanée. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média