Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

28 Septembre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les candidats croisent le fer à Sainte-Anne-des-Monts

Les candidats croisent le fer à Sainte-Anne-des-Monts

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Louis LeBouthillier, Alexis Dumont-Blanchet, Méganne Perry-Mélançon et Alexandre Boulay.

À quelques jours des élections générales du 1er octobre, les quatre candidats en lice dans le comté de Gaspé ont croisé le fer une dernière fois, cette fois-ci à Sainte-Anne-des-Monts, afin d’échanger sur les enjeux qui touchent la Haute-Gaspésie.

La formule proposée cette année était différentes des années précédentes puisque les candidats avaient l’occasion de répondre d’abord individuellement aux questions posées avant de débattre ouvertement entre eux, ce qui a semblé plaire à la centaine de personnes qui s’étaient déplacées pour l’occasion.

Le premier sujet abordé touchait l’enjeu démographique et la rétention de main-d’œuvre. La candidate péquiste, Méganne Perry-Mélançon a insisté sur l’importance de la formation professionnelle à Sainte-Anne-des-Monts. Elle a également parlé d’un engagement d’un crédit d’impôt de 15 000 $ sur cinq ans pour favoriser le retour des jeunes en région. Quant au candidat libéral, Alexandre Boulay, sa proposition était de soutenir les petites entreprises de la Haute-Gaspésie et de les aider à se moderniser. Il a également parlé de programmes pour que des étudiants puissent travailler à temps partiel et que les personnes prêtes à prendre leur retraite puissent demeurer au boulot en recevant des avantages fiscaux.

Pour Alexis Dumont-Blanchet de Québec solidaire, la solution passe par la rétention des citoyens en leur offrant des services de santé et d’éducation de qualité, des infrastructures en loisir et aider les immigrants à s’intégrer de A à Z. Finalement, Louis LeBouthillier de la Coalition avenir Québec a aussi parlé de ne pas pénaliser les retraités qui voudraient continuer à travailler. Il a également soulevé le cas des jeunes assistés sociaux aptes à travailler. Sur ce point, le candidat de la CAQ croit qu’il faut valoriser l’emploi et les aider à retourner sur le marché du travail.

Tourisme et environnement

La question du tourisme versus le cheptel de caribous a aussi été abordé ainsi que l’environnement. Sur ce sujet, Louis LeBouthillier a mentionné la Cimenterie McInnis comme étant une des grandes responsables des émission de C02. Il a expliqué que les fonds investis dans la cimenterie auraient pu aider plusieurs petites entreprises à se développer. Il a également mentionné que l’Ultra-Trail, course dont il était l'un des promoteurs, a été annulée en raison de la protection du caribou.

Pour Méaganne Perry-Mélançon, la consultation avec le milieu est souhaitable avant de proposer une aire protégée ou toute autre idée concernant la protection du caribou. Quant à Alexandre Boulay, il y a des avenues à privilégier comme le reboisement avant de tomber dans des mesures drastiques. Finalement, le candidat de QS, le créneau éolien est à privilégier pour l’environnement. Il a également parlé de consulter les experts pour savoir comment aborder la situation du caribou.

Quelques répliques marquantes

« Ce n’est pas une maladie de travailler, on est tous des travailleurs. »

« Je suis tanné d’un gouvernement qui promet, qui coupe et à la dernière minute, promet des bonbons. Je sais que vous pensez la même chose. Surtout que ces temps-ci, les familles n’ont pas le droit de dépenser plus que 75 $ par semaine. »

-Louis LeBouthillier, CAQ

« Pourquoi s’entêter sur la maternelle quatre ans quand des études démontrent que les enfants sont très bien dans les CPE? »

« Certains de mes adversaires parlent d’économie et d’économie alors que je parle de développement économique, environnemental et social. On ne garoche pas des milliards en promesses qu’on ne pourra pas assumer. »

-Méganne Perry-Mélançon, PQ

« J’évalue le bilan du Parti libéral sur les 15 dernières années, pas sur tes promesses électorales. »

« Je trouve ça dommage qu’il n’y ait pas eu de question sur l’éducation, la santé, le développement social et encore pire, l’environnement. On est en 2018. Il est temps que la voix de la Haute-Gaspésie se fasse entendre à l’Assemblée nationale. »

-Alexis Dumont-Blanchet, QS

« On pourrait regarder en arrière en parlant de la cimenterie mais je crois qu’il faut regarder vers l’avenir avec le créneau éolien. »

« Pour être honnête, j’ai un coup de cœur pour la Haute-Gaspésie. Je me donne un défi personnel de mettre tout mon cœur pour que la Haute-Gaspésie puisse voir l’avenir d’un bon œil. »

-Alexandre Boulay, PLQ

 

 

Débats des candidats

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média