Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 Septembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Le comité de vigilance en santé de la Matanie dessert les bons et les mauvais points dans la région

Le comité de vigilance en santé de la Matanie dessert les bons et les mauvais points dans la région

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Constitué en 2017, le comité de vigilance en santé de la Matanie a voulu faire le point sur différents dossiers dans la région, soulignant les bonnes nouvelles et pointant du doigt les inquiétudes persistantes.

Constitué au début de l’année 2017 en réponse à la découverture médicale constatée dans la région à la suite de la centralisation des CISSS, le comité de vigilance en santé de la Matanie a voulu faire le point sur différents dossiers jugés prioritaires, soulignant au passage de bonnes performances et des inquiétudes toujours vivaces.

Parmi les succès salués par les membres du comité figure notamment l’excellente performance de l’urgence de l’hôpital de Matane au palmarès 2018 des urgences établi par le journal La Presse. « Le rang provincial obtenu par l’urgence de Matane, avec un temps de séjour moyen sur civière de 5 h 06, atteste de l’implication et de l’énergie investies par tous les membres du personnel de ce service », a indiqué le communiqué de presse émis cette semaine sur le sujet, et qui rappelait, à titre de comparaison, que le temps de séjour de l’urgence de Rimouski était de 7 h 36, de 9 h 54 à Rivière-du-Loup, de 8 h 54 à Gaspé et de 12 h 30 à Lévis. Concernant les urgences de Matane, il s’agissait ainsi d’une diminution du temps d’attente moyen de près d’une heure par rapport à 2017.

Par ailleurs, les membres du comité se sont aussi réjouis de l’arrivée de deux nouveaux anesthésistes à Matane et d’un nouveau chirurgien, les docteurs Delphine Plassart, Georges Nasrallah et Philippe Parent, venus consolider l’équipe de spécialistes en poste à l’hôpital. Le comité reconnaît avoir pu compter aussi sur l’aide du bureau du député pour en savoir davantage sur les différentes récriminations rapportées par les citoyens. « Notre dossier prioritaire a été de nous attaquer au rapatriement en Matanie des personnes âgées envoyées dans des foyers éloignés comme à Sainte-Luce, alors même que plusieurs lits sont disponibles au CHSLD de Matane. Sur ce terrain-là, des progrès ont été aussi constatés », a révélé Michel Côté, porte-parole du comité de vigilance.

Des inquiétudes toujours persistantes

« Si nous avons pointé du doigt les bonnes nouvelles dont on ne peut que se réjouir, d’un autre côté, nous avons voulu souligner aussi les problématiques face auxquelles nous sommes toujours confrontés comme la désuétude de certains équipements qui mériteraient une mise à niveau urgente pour éviter de nouvelles fermetures comme celles de cet été », a expliqué Michel Côté, porte-parole du comité de vigilance, selon qui des investissements importants et rapides devraient être alloués par le CISSS pour remédier aux effets de vieillissement du bâtiment.

« Les membres de ce comité considèrent que Matane a vécu une lente et sournoise perte de services dans le domaine de la santé et des services sociaux. Ils considèrent aussi que la région a perdu, à la suite de la création des CISSS, son droit de parole et la possibilité d’influencer la prestation de services en fonction des besoins réels du milieu », avait lancé le maire de Matane lors de la première réunion du groupe, en mars 2017. Michel Côté regrette pour sa part que le comité ne soit pas officiellement reconnu par le CISSS, avec qui la communication doit passer avant tout par l’intermédiaire de la Table des préfets, Denis Santerre faisant lui aussi partie du regroupement. Une inquiétude concerne aussi la couverture de la Matanie dans le domaine ophtalmologique, alors que le Dr Alain Laplante a cessé de descendre à Matane depuis septembre. Selon la Fondation de l’hôpital, une lettre du CISSS a assuré une continuité du service au mois d’octobre, sans préciser la date d’entrée du nouvel ophtalmologiste, qui serait en cours de recrutement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média