Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

18 Septembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Le candidat du Parti vert surprend les étudiants du Cégep de Matane

Le candidat du Parti vert surprend les étudiants du Cégep de Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le candidat du Parti vert du Québec dans la circonscription de Matane-Matapédia, Pierre-Luc Coulombe, âgé de 26 ans, a séduit de nombreux jeunes avec ses interventions pleines de fraîcheur et une spontanéité qui lui ont permis de montrer des engagements environnementaux jugés convaincants par plusieurs étudiants.

À l’occasion de la rencontre organisée ce mardi au Cégep de Matane dans le cadre de la campagne électorale, parmi les cinq candidats venus débattre en début d’après-midi, le représentant du Parti vert du Québec, Pierre-Luc Coulombe, est apparu comme une séduisante surprise pour de nombreux jeunes présents dans la salle, chez qui les préoccupations environnementales ont occupé le devant de la scène.

L’établissement collégial matanais a voulu s’inviter dans la campagne pour les élections provinciales en organisant, au salon Tank-à-y-être, une rencontre entre les différents candidats au poste de député dans le comté, un « midi électoral » porté par le programme de sciences humaines et le département de philosophie. L’événement, d’une durée de 2 h, est parvenu à susciter l’intérêt de 200 personnes, lors de son pic de fréquentation. En tout temps, pas moins de 150 personnes sont restées présentes dans la salle pour entendre une courte déclaration des candidats, puis assister à une période de questions d’environ 1 h, au cours de laquelle des étudiants du programme de Sciences humaines ont pris la parole, en posant des questions autour de la main-d’œuvre, du domaine de la santé, de la place accordée aux régions ou encore du développement de l’économie locale. Une question, néanmoins, a monopolisé près de la moitié de la discussion : l’environnement. Dans ce domaine, profitant de la spontanéité de sa jeunesse, une personne est parvenue à se démarquer aux yeux de plusieurs jeunes, Pierre-Luc Coulombe, le candidat du Parti vert.

élections provinciales 2018 débat Cégep Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Cinq candidats à l'élection provinciale dans le comté de Matane-Matapédia sont venus débattre au Cégep de Matane le mardi 18 septembre en début d'après-midi.

Le candidat du Parti vert sort du lot

Aux côtés de Pascal Bérubé (PQ), de Marie-Phare Boucher (QS), de Mathieu Quenum (CAQ) et d’Annie Fournier (PLQ), le représentant de 26 ans du Parti vert du Québec est parvenu à se démarquer aux yeux de plusieurs spectateurs interrogés après l'événement. Sa spontanéité, son humilité devant ses faibles chances de victoire, son anticonformisme, avec des prises de parole à la tonalité très libre, et la conviction de ses engagements, servis par des interventions dont la fraîcheur avait de quoi détonner au milieu d’un discours politique parfois convenu, lui ont permis, selon les commentaires de dizaines d’étudiants à l’issue du débat, de gagner l’attention d’un public qui s’est montré plus réactif à ses interventions. Sollicité par plusieurs étudiants après la rencontre, dont certains lui ont avoué qu’il les « avait fait bien rire », il est le dernier candidat à avoir quitté l’établissement. D’anciens enseignants à lui, lorsqu’il était étudiant au Cégep, ont d’ailleurs témoigné leur fierté de le voir s’engager de la sorte.

« L’oral n’est pas ma force », « je n’ai clairement pas fait un bac en communication », « je sais que ce n’est pas un discours orthodoxe » : malgré ces assertions, le candidat du Parti vert est celui qui est parvenu le mieux à imprégner sa marque auprès de jeunes dont le désintéressement à la politique a justifié la diffusion, au début de l’événement, d’une capsule rappelant l’importance d’exercer son devoir de citoyen. N’hésitant pas, avec franchise, à souligner les bonnes idées défendues par ses opposants ou la richesse de la diversité offerte par les candidats dans la circonscription, M. Coulombe, conscient de ses maigres chances de l’emporter, regrettant que « probablement personne n’avait entendu parler de son parti avant le débat », a joué son va-tout en misant sur une franchise qui lui a permis de sortir comme la « bonne surprise » de cette rencontre. « Je n’ai pas l’intention de vous faire un cours d’histoire. C’est l’avenir qui m’intéresse et l’avenir, inévitablement, passe par la protection de l’environnement », a-t-il résumé en égrenant différents points de son programme.

Pierre-Luc Coulombe candidat Parti vert élections provinciales 2018 débat Cégep Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

De nombreux étudiants ont été surpris par les prises de parole détonnantes du jeune candidat qui a pu mettre en avant ses convictions environnementales.

Des étudiants séduits

« Quand on regarde les problèmes écologiques, la situation est critique. La dette risque de devenir énorme si l’on ne s’attaque pas sérieusement à la défense de l’environnement. Quand on y pense, c’est le seul enjeu qui compte. Si l’on n’y répond qu’avec des demi-mesures, on va frapper un mur et il n’y aura même plus d’autres questions à débattre », a réagi Charles-Olivier, l’un des nombreux jeunes présents au débat, pour qui Pierre-Luc Coulombe s’est distingué de ses collègues. « C’est intéressant de voir des partis politiques moins souvent représentés pouvoir prendre la parole et dérouler leur programme. J’ai été vraiment surprise par le Parti vert du Québec, dont je n’avais pas entendu parler avant aujourd’hui », a commenté pour sa part Laura, étudiante en Sciences humaines et future votante le 1er octobre. « Pareil », a renchéri une camarade de classe.

De son côté, Pamela, autre étudiante en Sciences humaines, n’a pas été surprise de voir la question environnementale s’emparer de la majorité du débat. « L’objectif est de conscientiser la population de plus en plus à ces enjeux pour aller vers le meilleur chemin possible pour notre planète », a-t-elle lancé en se réjouissant que l’événement ait pu attirer autant de monde. « On a été agréablement surpris par le candidat du Parti vert, qui a révélé plusieurs engagements précis pour le comté et a montré beaucoup de conviction à défendre ses idées », a relaté pour sa part Jérémy, qui aurait voulu avoir plus de temps pour débattre d’autres sujets comme l’éducation. À contre-courant des attaques jugées souvent stériles entre les différents partis de gouvernement traditionnels et qui empêchent, selon les étudiants interrogés, de mener un débat de fond, Pierre-Luc Coulombe, malgré la sous-représentativité de son parti, aura ainsi permis à la rencontre de bénéficier d’une touche de fraîcheur et aux enjeux écologiques de s’exprimer dans la campagne avec davantage d’ampleur.  

élections provinciales 2018 débat Cégep Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Entre 150 et 200 personnes se sont déplacées au salon Tank-à-y-être du Cégep de Matane pour venir écouter les différents candidats dans le comté présenter leur programme et discuter de quelques enjeux choisis par le public.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média