Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

17 Septembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

La 6e édition de PHOS s’achève à Matane sur le 22e cabaret du Théâtre des Grands Vents

La 6e édition de PHOS s’achève à Matane sur le 22e cabaret du Théâtre des Grands Vents

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Une centaine de personnes sont venues assister au 6e cabaret PHOS organisé par le Théâtre des Grands Vents à Matane, qui venait clore l’édition 2018 de ce festival dédié aux arts numériques.

Le samedi 15 septembre, le quartier général de PHOS, dans l’ancienne usine Canadelle, a accueilli, en guise de soirée de clôture de ce festival dédié aux arts numériques, l’édition 2018 du cabaret organisé traditionnellement par le Théâtre des Grands Vents. Près d’une centaine de personnes se sont déplacées pour assister au spectacle, placé sous la direction artistique de Frédéric Boivin.

Le 6e cabaret du Théâtre des Grands Vents organisé pendant le festival PHOS comprenait cette année une prestation d’Antoine Hamilton, dans une ambiance de blues, la diffusion de plusieurs vidéos ainsi que des performances diverses qui sont venues démontrer à quel point Matane occupait un rôle grandissant sur la scène artistique régionale. La soirée a été dédiée notamment aux étudiants du Cégep de Matane, qui participent aussi à l’émergence de cette effervescence culturelle matanaise.

« Nous allons aussi continuer à sortir les œuvres d’art de là où on les attend, grâce à l’installation d’images au travers du flot des gens, pour les inciter à se rendre par la suite dans les galeries d’exposition. » - John Blouin, commissaire de la 6e édition de PHOS

« Ça n’a pas de bon sens de voir un festival de cette ampleur-là en région ! Tous les artistes venus à Matane, tous ces sculpteurs d’images, sont repartis époustouflés par le professionnalisme et le travail technique énorme déployé par l'événement », s’est réjoui le nouveau commissaire du festival, John Blouin, qui a souligné notamment que 900 personnes, dont 400 jeunes, avaient été dénombrées le 1er septembre, à l’occasion de Phostronica, dédié à la musique électronique. Rappelons que le festival PHOS s’est déployé à Matane entre le 30 août et le 16 septembre avec près d’une trentaine d’artistes venus présenter leurs travaux, dont différents représentants de la relève locale en matière de création. Plusieurs ateliers ont été aussi proposés au Cégep de Matane, qui cherche à se démarquer dans le domaine de l’image. À cette occasion, la ville est parvenue à mériter de nouveau ses galons de « capitale des arts numériques » à l’Est-du-Québec.     

Festival PHOS 2018 Matane 6e édition

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Près d'une trentaine d'artistes sont venus exposer leurs travaux à Matane à l'occasion de la 6e édition du festival PHOS, dont des créateurs internationaux.

De fortes potentialités de développement

Se servant de l’élan fourni par la réussite de l’édition 2018 du festival, le commissaire de PHOS a expliqué que plusieurs réflexions étaient déjà en cours au sujet des potentialités de développement de cet événement matanais dédié à l’art numérique. « Nous réfléchissons à une façon d’ouvrir le festival au reste du territoire, en organisant des événements dans des municipalités autour de Matane. Nous allons aussi continuer à sortir les œuvres d’art de là où on les attend, grâce à l’installation d’images au travers du flot des gens, pour les inciter à se rendre par la suite dans les galeries d’exposition », a précisé John Blouin, en rappelant que PHOS, consacré aux arts numériques, tentait d’explorer l’image sous toutes ses formes : des performances artistiques, des déambulations sonores dans les rues de la ville, des projections sur des monuments, des spectacles de danse et des expositions urbaines, en plus des œuvres traditionnellement exposées au complexe culturel et au quartier général. Les jeux vidéo, la littérature, les bandes dessinées ou encore la réalité virtuelle devraient prendre aussi plus d’ampleur dans les années à venir.  

Festival PHOS 2018 Matane 6e édition

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L'ancienne usine de textile Canadelle a été reconvertie en lieu d'exposition et sert de quartier général au festival PHOS.

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Une partie des artistes québécois et internationaux venus exposer à Matane lors du festival PHOS 2018.

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Antoine Hamilton a offert une performance de blues lors du cabaret du Théâtre des Grands Vents.

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L'ancienne usine Canadelle sert de quartier général et de lieu d'exposition pour cette 6e édition du festival PHOS.

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le lancement du festival a eu lieu le 30 août dernier au complexe culturel de Matane.

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média