Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 Septembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Trois chantiers majeurs prévus à Matane : la réfection de la marina, de l’avenue Desjardins et du barrage

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Au cours des prochaines années, trois chantiers majeurs sont prévus à Matane dans le secteur de la rivière et de son embouchure, la réfection du barrage du centre-ville, du mur de soutènement de l’avenue Desjardins et de la marina.

Au cours des prochaines années, trois chantiers d’aménagement majeurs surviendront à Matane dans le secteur de la rivière et de son embouchure : la réfection du mur de soutènement de l’avenue Desjardins, du barrage du centre-ville et de la marina. Les élus souhaitent intégrer ces projets de travaux à la réflexion globale présentée mardi dernier à la population et qui concerne un développement urbain plus ouvert aux atouts naturels de la ville et aux transports actifs.

Le premier de ces dossiers est lié aux travaux de dragage et de remplacement des gabions de la marina, qui devraient avoir lieu à l’automne 2019 et permettre ainsi au club de yacht de Matane, locataire des lieux, possédés par la Ville, de pouvoir installer ses nouveaux quais lors de la saison 2020. Le club pourra tirer ainsi une croix définitive sur les pontons actuels datant de 1983, et dont la restauration, chaque année, peut coûter jusqu’à 10 000 $, selon son président, Steven Grant. « Après la réalisation de ces travaux-là, nous poursuivrons notre réflexion au sujet de l’installation d’un lien entre la marina et la promenade des Capitaines, pour permettre aux promeneurs du centre-ville d’accéder à la plage sans avoir à marcher le long du trafic, sur le pont de la 132 », a expliqué le maire de Matane.

Gabions affaissement marina Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le remplacement des gabions affaissés de la marina devrait survenir à l'automne 2019 ainsi que le dragage du site.

Impressionné par les retours enthousiastes de la population mardi dernier, lors de la présentation de l’ébauche de développement urbain esquissée pour Matane par les architectes Pierre Thibault et Jérôme Lapierre, M. Landry a précisé que la Ville envisageait la création de nouveaux comités incluant des citoyens pour réfléchir à l’avancement de certains dossiers autour du transport actif et de différents secteurs du centre-ville. « Les attentes de la population exprimées mardi soir nous ont encouragés à intégrer davantage de citoyens dans des comités annexes. En 2019, il y aura au minimum une 2e présentation à la population de l’état d’avancement de ce projet de développement global du centre-ville sur le long terme », a-t-il complété.

La réfection du barrage Mathieu-D’Amours

D’ici à quatre ou cinq ans, soit la fin de vie utile du barrage du centre-ville, géré par le ministère de l’Environnement, deux gros chantiers devraient survenir en même temps du côté de la rivière Matane, la réfection du barrage Mathieu-D’Amours et de la passe à saumons attenante ainsi que la reconstruction du mur de soutènement de l’avenue Desjardins, renforcé de manière temporaire par des amas de roches à la suite de sa fragilisation au cours d’anciennes crues printanières. Concernant le barrage, datant de 1971, une rencontre est prévue le mois prochain avec le centre d’expertise hydrique du Québec, à laquelle les architectes Pierre Thibault et Jérôme Lapierre devraient se rendre pour discuter des besoins soumis au gouvernement par la Ville de Matane, dont l’objectif serait d’installer une piste cyclable et des aménagements propices aux promeneurs à cet endroit. À noter que les travaux seront entièrement réalisés par le gouvernement. De son côté, le directeur général de la Société de gestion de la rivière Matane, Sébastien Lavoie, explique que le projet n’est pour l’instant qu’à l’état embryonnaire mais que les travaux devraient être le plus court possible pour ne pas fragiliser les saumons. Différentes solutions pourraient être envisagées pendant le chantier comme l’installation d’une passe migratoire temporaire. À noter que le ministère de l’Environnement souhaite aussi intégrer un passage pour les anguilles dans le futur projet, pour limiter le déclin de l’espèce.  

Matane centre-ville passe à saumons

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Dans le cadre de la reconstruction du barrage par le gouvernement du Québec, l'actuelle passe à saumons devrait être réaménagée.

Le mur de soutènement de l’avenue Desjardins

Dernier des trois chantiers majeurs prévus autour de la rivière et de son embouchure, la réfection de l’avenue Desjardins, sur une distance d’environ 1 km à partir du barrage, et qui devrait coûter entre 6 et 8 M$, selon Jérôme Landry, devrait survenir idéalement en même temps que la reconstruction du barrage, pour limiter l’impact sur la faune aquatique. « Dans ce secteur, c’est toute la chaussée qui devra être refaite, y compris les fondations et le système d’aqueduc et d’égouts. Nous voudrions en profiter pour développer aussi dans cette zone le transport actif à travers la construction d’une piste cyclable. Nous avons aussi entamé des réflexions autour du type d’aménagement installé le long de la bande riveraine, où davantage de végétalisation, pour des raisons à la fois esthétiques et écologiques, devrait voir le jour le long de ce nouveau sentier », a résumé le maire de Matane, en précisant qu’un appel d’offre venait d’être lancé par la Ville pour étudier les impacts environnementaux du projet, qui devrait survenir en 2021 ou 2022.

Mur soutènement avenue Desjardins Matane rivière

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le mur de soutènement de l'avenue Desjardins sera reconstruit d'ici à 2021 ou 2022 selon Jérôme Landry, idéalement en même temps que le barrage, pour limiter l'impact sur la faune de la rivière.

Sur le même sujet

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média