Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 Septembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Trois écoles de la Matanie reçoivent un soutien financier pour la réfection de leur cour

Cour école Zénon-Soucy Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Trois établissements de la Matanie ont reçu un soutien financier dans le cadre de l’appel de projets lancé par Québec en Forme autour de la réfection des cours d’écoles et des saines habitudes de vie à mettre en avant chez les jeunes.

Les écoles Zénon-Soucy et Saint-Victor de Matane, ainsi que l’école Saint-René-Goupil de Saint-René-de-Matane, ont reçu un soutien financier de près de 5 000 $ chacune dans le cadre de leur participation au projet « Ma cour, mes amis, mon école », une initiative de Québec en Forme et du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Né en 2002, Québec en Forme est issu d’un partenariat entre le gouvernement du Québec et la Fondation Lucie et André Chagnon, chargée de prévenir la pauvreté par la réussite éducative des Québécois, de leur plus jeune âge jusqu’à 17 ans. L’organisme, qui cherche à développer les saines habitudes de vie, a créé l’initiative 100°, engagée dans la promotion des activités physiques auprès des jeunes. À l’issue du 2e appel de projets, lancé en avril dernier, trois écoles de la Matanie ont été sélectionnées pour recevoir un soutien financier destiné à l’amélioration de leur cour. En tout, 42 000 $ ont été remis à 10 écoles dans la région du Bas-Saint-Laurent, dont 5 000 $ pour les écoles Zénon-Soucy et Saint-René-Goupil ainsi que 4 500 $ pour l’école Saint-Victor.

« Considérant que les élèves passent entre 50 et 70 % de leur temps à l’école en position assise, les périodes dans la cour sont vitales à leur développement et à l’apprentissage d’un mode de vie sain et actif », a précisé le communiqué de presse de 100°. Quant au président de l’initiative chez Québec en Forme, Frédéric Therrien, il a rappelé que 105 écoles primaires et secondaires avaient reçu un financement cette année. « Les bienfaits de l’activité physique sur la concentration et la motivation sont indéniables. Des cours d’école actives constituent certainement un facteur de réussite pour ces jeunes », a-t-il commenté.

Trois projets sélectionnés en Matanie

À travers son projet « Ma cour m’en fait voir de toutes les couleurs », l’école Zénon-Soucy compte aménager les deux premières zones névralgiques de sa cour afin qu’elles soient « mieux adaptées, plus invitantes, sécuritaires et stimulantes ». Le projet comprend notamment l’installation d’une zone gazonnée destinée à la pratique d’activités physiques. Au sein de l’école Saint-Victor de Petit-Matane, de septembre 2018 à septembre 2019, l’établissement entamera le réaménagement de sa cour à travers différentes étapes : l’installation d’un terrain de soccer drainé, la plantation d’arbres fruitiers, un espace balançoires, un espace ombragé pour les collations, un sentier à obstacles ou encore l’installation de paniers de basketball, d’un mur d’escalade et de barils de récupération d’eau pour le jardin. Du côté de l’école Saint-René-de-Goupil, le projet, intitulé « Une cour en santé, des élèves motivés », comprend l’aménagement de trois zones distinctes pour favoriser différents types d’activités physiques durant les quatre saisons. Il a été mis en avant par les parents d’élèves.

Cour école Zénon-Soucy Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

La cour de l'école Zénon-Soucy bénéficiera d'un soutien financier de 5 000 $ pour la rendre plus attractive.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média