Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

24 juillet 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Indexation plus tôt que prévu de l’allocation canadienne pour enfants sur le coût de la vie

©Photo L’Avantage gaspésien – Stéphane Quintin

Le député fédéral Rémi Massé était présent mardi matin à la Maison des Familles de la Matanie pour annoncer l’indexation de l’allocation canadienne pour enfants (ACE) sur le coût de la vie deux ans plus tôt que prévu, ce qui devrait permettre aux familles monoparentales les moins aisées d’obtenir une contribution annuelle supplémentaire d’environ 560 $.

Lancée il y a deux ans, l’allocation canadienne pour enfants, libre d’impôt, a permis, selon les chiffres avancés par le gouvernement fédéral, de fournir plus d’argent à neuf familles canadiennes sur dix, ayant reçu près de 2 300 $ de plus par année en prestations non imposables par rapport aux précédents programmes remplacés par l’ACE. Alors qu’à l’échelle canadienne, on estime à 300 000 le nombre d’enfants ayant pu sortir de la pauvreté grâce à ces fonds, le député Rémi Massé a assuré mardi matin que dans sa circonscription d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, où 12 400 enfants étaient concernés, près de 92 M$ avaient été versés depuis juillet 2016 pour venir en aide aux familles, soit environ 3,8 M$ par mois.

« Il s’agissait de l’une des mesures emblématiques avancées par le gouvernement Trudeau, qui consistait à créer une tranche d’impôt fédéral à 33 % sur la portion des revenus imposables excédant 205 842 $. Grâce à cette réforme, les familles de la classe moyenne ont pu être soulagées en obtenant davantage de soutien financier. Cet argent pourra leur permettre notamment d’assumer les frais de programmes sportifs, de cours de musique, l’achat de matériel pour la rentrée scolaire ou encore l’inscription de leurs enfants à des camps de jour durant l’été », a expliqué M. Massé lors de la conférence de presse qui s’est tenue mardi matin à la Maison des Familles de la Matanie.

Indexation de l’ACE sur le coût de la vie

Au-delà des différents chiffres avancés ce matin pour défendre le bilan du gouvernement fédéral dans le domaine des allocations familiales, le député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia avait fait le déplacement pour annoncer l’indexation de l’ACE sur le coût de la vie depuis le 20 juillet 2018, soit un changement qui entre en vigueur deux ans plus tôt que prévu, tel qu’annoncé dans le budget fédéral. Pour l’année de prestation 2018-2019, le montant maximal versé au titre de l’ACE sera ainsi de 6 496 $ par enfant de moins de 6 ans et de 5 481 $ par enfant de 6 à 17 ans. Un parent seul avec un revenu de 35 000 $ et deux enfants, selon l’exemple fourni par le député, recevra, grâce à l’indexation anticipée récente de l’ACE, une contribution supplémentaire d’environ 560 $ pour l’année de prestations 2019-2020.

À noter qu’à partir de 150 000 $ de revenus, les allocations versées aux familles diminueront. Elles seront supprimées au-delà de 200 000 $ de revenus annuels. L’indexation de l’allocation sur le coût de la vie, selon M. Massé, est surtout là pour permettre aux familles de joindre les deux bouts et d’obtenir plus d’argent pour assumer des frais divers pour leurs enfants et favoriser un meilleur apprentissage de ces derniers. À noter que 65 % des familles recevant les montants maximaux de l’ACE sont monoparentales, dont 90 % de mères seules. Les familles qui reçoivent l’ACE bénéficient en moyenne chaque année de 6 800 $ en paiement de prestations.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média