Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

05 Juin 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Gaétan Lelièvre ne sera pas candidat aux prochaines élections

©Photo Gracieuseté - Jean-Philippe Thibault

Le député indépendant de Gaspé, Gaétan Lelièvre, a annoncé officiellement qu'il ne solliciterait pas de troisième mandat à l'aube des élections générales qui se tiendront en octobre prochain.

Pour justifier sa décision, Gaétan Lelièvre a évoqué qu'il pourrait davantage contribuer à son milieu en travaillant à un niveau plus local. Il a également déploré la façon dont la politique actuelle est pratiquée sur le plan provincial. Son expérience des six dernières années l'a poussé à se poser de sérieuses questions sur son propre engagement en politique provinciale. « La partisannerie à outrance et les débats stériles ne servent aucunement le bien commun et discrédite la démocratie aux yeux des citoyens. »

Le député sortant  a tenu à témoigner de sa reconnaissance envers à Pauline Marois qui lui a fait confiance en lui donnant les rennes du développement régional. Il a aussi mentionné qu'il gardera un excellent souvenir de plusieurs collègues qui avaient, tout comme lui, le désir de changer les choses et de faire de la politique autrement.

Quant à son avenir, il entend continuer à défendre les intérêts de la région mais aucun plan n'est encore défini quant au prochain emploi qu'il occupera.

Gaétan Lelièvre a été élu pour une première fois en 2012 sous la bannière du Parti québécois. Il avait raflé le siège du député libéral sortant, Georges Mamelonet avec une écrasante majorité de 5 972 voix, lui donnant ainsi 57 % du vote exprimé. Il a été réélu aux élections de 2014 avec une majorité de 52 % face à la libérale, Annie St-Onge.

Puis en 2017, il a été exclu du caucus péquiste par le chef, Jean-François Lisée à la suite d'allégations de conflit d'intérêts remontant à l'époque où il était directeur général de la ville de Gaspé. Le chef lui avait ensuite tendu la main pour un retour mais Gaétan Lelièvre, jouissant d'une nouvelle liberté à tire de député indépendant, avait préféré siéger sans bannière jusqu'à la fin de son mandat.

Lors du bref passage du Parti québécois au pouvoir sous Pauline Marois, Gaétan Lelièvre a été ministre délégué aux régions et ministre responsable de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. À l'opposition, il s'est vu confier différentes tâches par les chefs qui se sont succédés au PQ, notamment comme porte-parole en matière d'Affaires municipales, de la Stratégie maritime, du développement des régions, des pêches et du Conseil du Trésor.

Fervent défenseur des régions, Gaétan Lelièvre a milité tout au long de ses années à l'Assemblée nationale pour le développement de la Gaspésie en réunissant ce qu'il appelait « les conditions de base », soit l'accès aux soins de santé, au transport et à l'éducation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média