Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

26 juin 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Le Théâtre du Bedeau prêt à embraser Saint-Adelme avec sa nouvelle comédie estivale

Théâtre du Bedeau Saint-Adelme Les Voisins

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

La douzaine de comédiens incarnant les huit personnages joueront jusqu’au 12 août prochain.

À partir du mardi 3 juillet prochain, le Théâtre du Bedeau, dans l’église de Saint-Adelme, revisitera une pièce emblématique du répertoire québécois, « Les Voisins », de Louis Saïa et Claude Meunier, une comédie dont les dialogues bien ciselés, illustrant le manque de communication entre les êtres et la vacuité de la vie consumériste, n’ont toujours pas pris une ride.

Après s’être déjà plongée dans l’univers de Feydeau, Labiche et Molière, pour sa 7e production estivale, la directrice du Théâtre du Bedeau, Marie-Brigitte Lehouillier, a choisi de s’attaquer à la mise en scène d’un classique québécois, « Les Voisins », écrit en 1980. Durant 18 représentations estivales échelonnées du 3 juillet au 12 août, la douzaine de comédiens de la troupe s’apprête à donner vie au texte si virevoltant de Louis Saïa et Claude Meunier, dont la vivacité a inspiré à Mme Lehouillier une mise en scène très colorée. Les changements de décor chorégraphiés sur une musique Disco aident les spectateurs à se plonger dans l’ambiance de la fin des années 1970, auxquelles les costumes et les accessoires rendent aussi un bel hommage. Quant à la douzaine de comédiens incarnant les huit personnages de la pièce, ils s’en donnent à cœur joie avec une belle complicité, prenant plaisir à interpréter des dialogues savoureux, remplis d’humour, de douceur et d’ironie.   

Une pièce toujours très actuelle

 

Racontant l’histoire, au cours d’une soirée entre voisins qui va mal tourner, d’une invitation à venir visionner les diapositives d’un voyage en Europe, la pièce dépeint le vide existentiel de couples banlieusards surtout préoccupés par leur confort matériel, incapables de communiquer ouvertement les uns avec les autres, remplissant le vide de leur existence par des conversations souvent banales, dont l’absurdité n’est pas sans rappeler Beckett ou Ionesco. « J’ai été très attirée par ces personnages pleins de couleurs mais aussi par les changements de rythme de la pièce, qui correspondaient bien aux mises en scènes vivantes et dynamiques qui m’attirent énormément », a déclaré Marie-Brigitte Lehouillier à l’issue d’une répétition.

Malgré ses quarante ans et l’apparition, depuis, des réseaux sociaux, le texte de la pièce présente une actualité toujours aussi vivace, avec ses dialogues très construits et sa critique du manque de communication entre les êtres, soucieux de sauver les apparences à travers des rapports forcés de voisinage, luttant contre la morosité déprimante du consumérisme à tout prix, cherchant à exister dans un monde aux relations impersonnelles. Intéressés avant tout par le confort matériel que leur offre la société, les personnages des « Voisins » cherchent à combler du mieux qu’ils peuvent la platitude de leur quotidien et leur ennui parfois pesant. Ils cultivent avec soin leur petit jardin et leurs relations souvent trompeuses avec les autres, où le silence et la gêne transparaissent derrière la truculente banalité de leurs conversations.

Les représentations de la pièce auront lieu du 3 juillet au 12 août au Théâtre du Bedeau, dans l’église de Saint-Adelme, les mardis et jeudis à 20 h et le dimanche à 14 h. À noter qu’un punch alcoolisé est proposé par le Relais de Saint-Adelme le soir de la première, le mardi 3 juillet. Billets en vente à l’entrée au prix de 20 $ pour les adultes, 10 $ pour les étudiants et 5 $ pour les enfants. Plus de détails en appelant au 418 733-4849.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média