Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

23 avril 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Un pianiste de Matane se qualifie pour la finale d’un concours national de musique

©Photo Anne Asselin

Un jeune pianiste de 14 ans de l’école de musique de Matane s’est qualifié vendredi dernier pour prendre part à la finale du Concours de musique du Canada (CMC), une première depuis plusieurs décennies.

À l’école de musique de Matane, la nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre. Le jeune pianiste de 14 ans Jules-Alex Banville, ayant débuté son éveil musical dès l’âge de 4 ans dans l’établissement matanais, a fortement impressionné les juges lors de sa performance du vendredi 20 avril, alors qu’il prenait part, au Conservatoire de Rimouski, à l’audition nationale du Concours de musique du Canada pour la section Bas-Saint-Laurent, Rimouski, Gaspésie.

Selon la présidente de l’école de musique de Matane, Anne Asselin, « la qualité de son interprétation lui a permis d’obtenir un résultat tel qu’il a été retenu pour l’édition 2018 de la finale canadienne, qui aura lieu à Montréal en juin prochain. » Un tel événement, selon elle, ne s’était pas produit à Matane depuis plusieurs décennies. « Sur les 12 finalistes retenus dans notre région, c’est le seul, avec un musicien de Rivière-du-Loup, qui ne fasse pas partie du Conservatoire. Nous sommes très fiers de lui ! », s’est réjouie Mme Asselin.

Tourné vers la musique depuis l’âge de quatre ans

Éveillé à la musique dès l’âge de quatre ans à Matane, Jules-Alex Banville étudie le piano depuis l’âge de sept ans. Élève de Danielle Dumais, il a présenté plusieurs œuvres au jury la semaine dernière, un couple de prélude et fugue de Bach, une sonate de Mozart et les danses roumaines de Bartok. Contrairement à l’an dernier, cinq juges étaient présents aux auditions de Rimouski, contre deux lors des éditions précédentes.

À noter que le Concours de musique du Canada a été fondé en 1958 à Montréal dans le but de soutenir et d’encourager les jeunes interprètes canadiens. Un total de 14 sections couvre tout le territoire, avec des juges issus de l’ensemble du Canada. Cette année, pour la 60e édition de l’événement, la finale aura lieu à Montréal en juin prochain. En attendant, il sera possible de venir écouter Jules-Alex au Cégep de Matane, lors du récital du 5 mai.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média