Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

31 décembre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Dix dossiers à surveiller en Matanie et en Haute-Gaspésie en 2019

PROJECTION 2019

À surveiller 2019

©Photos Dominique Fortier & Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

La réfection de l'hôtel de ville de Matane, les aéroports de Matane et Sainte-Anne-des-Monts, la pénurie de chirurgiens et la nouvelle Maison de la Culture sont des dossiers qui devraient se régler au cours de l'année 2019.

EN COLLABORATION AVEC STÉPHANE QUINTIN - Parmi les dossiers de fond qui devraient occuper la scène médiatique en 2019, dix thématiques, dans des domaines divers, devront être particulièrement suivies cette année, aussi bien en Matanie qu'en Haute-Gaspésie.

LA MATANIE

1- Matane entame une ère de chantiers  

Lors de la présentation de son budget 2019, la Ville de Matane a mis de l’avant une volonté prioritaire, à travers la création d’une taxe spéciale d’investissements, de miser sur son attractivité à travers une période de grands travaux destinée à mettre aux normes des bâtiments centraux comme l’hôtel de ville et la caserne incendie, dès le printemps, mais aussi de grandes infrastructures de transports et de loisirs. Les plans et devis du prochain complexe aquatique seront effectués cette année. Quant à l’aéroport, il entamera la phase 1 de sa rénovation. D’autres travaux sont prévus au phare, à l’usine de traitement des eaux usées, au lieu d’enfouissement technique ou encore sur une partie de l’avenue Saint-Rédempteur. Deux employés dans le domaine du génie civil devaient par ailleurs être embauchés par la Ville pour s’attaquer à différents projets d’infrastructure et éviter, dans le domaine, une trop grande dépendance envers des ressources externes.  

©Photo Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L'hôtel de ville de Matane.

©Photo Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

La marina de Matane.

2- En attente de financement pour des projets majeurs

La Ville de Matane devrait par ailleurs obtenir des réponses à différentes soumissions de dossiers pour du financement public. Une aide supplémentaire sera recherchée pour la construction de la nouvelle piscine du côté du gouvernement fédéral. Une réponse devrait aussi survenir dans le cadre de l’aménagement d’une partie du parc du presbytère à l’aide de mobilier urbain, que la Ville a tenté de subventionner. Des aides seront cherchées avant tout au niveau de la réfection, toujours en attente, de la marina, dont la saison estivale est presque menacée par le niveau de vétusté des anciens quais flottants et l’effondrement de certains gabions.

3- La revitalisation du centre-ville de Matane

Le travail amorcé grâce à l’architecte Pierre Thibault, sollicité pour repenser l’aménagement urbain du centre-ville de Matane, en donnant plus de considération à la rivière, aux déplacements actifs, à la verdure ou encore à la qualité de vie, se poursuivra en 2019, avec une nouvelle présentation publique de l’évolution du dossier à la population. Parmi les premiers aménagements qui seront effectués dans ce domaine, la Ville compte aménager près de 10 km de pistes cyclables, entamer une réflexion autour du compostage et contribuer à la revitalisation du centre-ville à travers l’aménagement d’un verger communautaire dans une partie du parc du presbytère, correspondant au volet vert du dernier budget participatif.

©Photo Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le parc du presbytère.

©Photo Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L'église Saint-Jérôme.

4- L’avenir de l’église Saint-Jérôme de Matane

C’est la saga qui a tristement occupé la scène médiatique l’année dernière, dès la fin du mois de février, lorsque la fabrique de la paroisse a souligné des difficultés financières l’empêchant, selon elle, de conserver deux églises en activité à Matane. Malgré le refus de la Ville d’acquérir l’édifice pour en faire une salle de spectacle, l’installation d’une clôture autour du bâtiment, sa fermeture et l’évacuation de certains meubles, le comité de défense de l’église Saint-Jérôme est parvenu à récolter près de 50 000 $ de promesses de dons pour assurer le chauffage des lieux durant l’hiver, avec l’espoir de trouver une solution cette année pour redonner vie au bâtiment et éviter d’imiter le dossier de la cathédrale de Rimouski. Une réponse de Mgr Grondin concernant l’installation éventuelle de la Fraternité Saint-Pierre sur place, une communauté de catholiques traditionnalistes, est notamment attendue, tout comme l’autorisation de la fabrique de venir calfeutrer l’édifice. Devant la fermeture de l’église, la Ville devra aussi se prononcer sur le paiement ou non de taxes foncières.

5- Deux municipalités en fête

Sur un plan plus réjouissant, deux municipalités voisines de la Matanie, Saint-Ulric et Baie-des-Sables, fêteront cette année leur 150e anniversaire à travers différentes activités de célébrations. L’événement sera aussi l’occasion de mettre en valeur l’histoire respective de ces deux villages, à travers par exemple le déploiement d’un circuit patrimonial ou encore la publication de revues commémoratives. Saint-Ulric pourrait par ailleurs obtenir une réponse concernant le dossier de l’agrandissement de son pavillon des loisirs, auquel pourrait s’ajouter une salle communautaire capable d’accueillir près de 200 personnes et de servir de lieu de rassemblement d’urgence en cas de sinistre.  

©Photo Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Deux villages de La Matanie fêteront leur 150e anniversaire.

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

La Maison de la Culture de Sainte-Anne-des-Monts.

LA HAUTE-GASPÉSIE

6- Maison de la Culture

La Maison de la Culture de Sainte-Anne-des-Monts a eu droit à une subvention très attendue de 4,8 millions de dollars provenant des deux paliers de gouvernement. Les travaux débuteront au printemps pour s'échelonner sur une durée d'un peu moins d'un an. Le projet consiste à doubler la capacité de la salle de spectacles, d'ajouter des loges, des coulisses et une arrière-scène ainsi qu'un système de climatisation en plus de revamper l'équipement technique. La bibliothèque sera entièrement rénovée et on ajoutera également du stationnement. Il s'agit des premiers travaux majeurs à la Maison de la Culture en 25 ans.

7- Aéroport de Sainte-Anne-des-Monts

Un autre dossier qui est en voie d'être réglé est celui de l'agrandissement de la piste d'atterrissage de l'aéroport de Sainte-Anne-des-Monts. Le nouveau gouvernement caquiste a confirmé une enveloppe de 4,7 millions pour la mise à niveau des infrastructures aéroportuaires annemontoises. À terme, la piste sera en mesure d'accueillir les avions-ambulances avec une piste allongée de 3 995 à 5 000 pieds. On améliorera également le système d'éclairage, l'asphaltage et on y ajoutera un système de dégivrage. Ce dossier d'allongement de la piste était sur le bureau de travail des élus de la Haute-Gaspésie depuis près de 12 ans.

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

L'aéroport de Sainte-Anne-des-Monts.

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

L'usine Orbite de Cap-Chat.

8- La saga Orbite

Bien malin celui qui peut prédire où en sera l'entreprise Orbite de Cap-Chat en 2019. Aux dernières nouvelles, des employés avaient été rappelés afin de mettre en place des solutions pour régler le problème de calcinateur, la pièce maîtresse du procédé de fabrication d'alumine de haute pureté de l'usine cap-chatienne. En 2018, l'entreprise a essuyé un revers pour recevoir une indemnité d'assurances. Par contre, Orbite s'est garanti la collaboration du fournisseur Outotec pour un dédommagement et une collaboration pour réparer l'équipement défectueux. L'année 2019 sera donc déterminante pour la survie de l'entreprise qui s'est placée sous la protection de la loi sur les arrangements avec les créanciers.

9- Ruptures de services en chirurgie

Alors que la problématique des ruptures de services aurait dû être réglée grâce à une entente signée avec la Fédération des médecins spécialistes du Québec, voilà que l'hôpital des Monts fait face à découvertures médicales encore plus fréquentes. Jusqu'à maintenant, les efforts du CISSS-Gaspésie pour dénicher un chirurgien à temps plein n'ont pas été concluants. Les élus de la Haute-Gaspésie ont d'ailleurs interpellé le nouveau gouvernement Legault pour le sensibiliser à cette situation. Des mesures incitatives ont été évoquées pour attirer des chirurgiens dans la région. Reste maintenant à voir si 2019 sera l'année où cette problématique sera réglée.

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

L'hôpital des Monts.

©Photo Gracieuseté

Le Sentier de l'Espoir

10- Le Sentier de l'Espoir

L'année 2018 a été fort mouvementée au Sentier de l'Espoir même si l'organisme a été fermé plus souvent qu'il n'a été ouvert. Le climat de tension entre le conseil d'administration et les employés ont atteint un point culminant à l'assemblée générale annuelle. Au terme de cette saga, une nouvelle présidente et trois nouveaux administrateurs ont fait leur entrée au conseil. Toutefois, le nouveau coordonnateur de services et la directrice générale ont remis leur démission tout comme un préposé de nuit qui a également claqué la porte. Le défi pour le nouveau conseil d'administration en 2019 sera de garder le centre d'aide ouvert, mettre les bonnes personnes en place aux postes-clés et s'assurer qu'une telle situation comme celle vécue en 2018 ne se reproduise plus. Rappelons que le Sentier de l'Espoir est un centre d'hébergement multiclientèle temporaire pour des gens aux prises avec différentes problématiques liées à la santé mentale.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média