Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 Novembre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Un pas de plus vers la 5e secondaire à Cap-Chat

Ecole Escabelle

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Les parents ont répondu massivement à l'appel de l'école L'Escabelle pour l'obtention d'un secondaire 5 dès l'an prochain.

Une assemblée publique réunissant une soixantaine de personnes s'est tenue à l'école L'escabelle de Cap-Chat  où le seul sujet à l'ordre du jour était l'implantation de la 5e secondaire dès l'an prochain.

Les parents ont répondu massivement à l'appel de la directrice, Line Miville, qui pilote ce dossier depuis le début de l'année scolaire. « Dès mon arrivée à L'Escabelle, j'ai été interpellée pour aider à concrétiser l'implantation d'une 5e secondaire. L'équipe école était en faveur et les élèves l'étaient aussi. Nous avons donc procédé à un sondage auprès des parents. Nous avons pratiquement eu l'unanimité », explique-t-elle.

83 des 90 parents interpellés étaient en faveur contre seulement 5 qui ont coché « Non » au sondage et deux abstentions. Pour Line Miville, ces résultats démontrent que le désir d'aller de l'avant avec le projet est solide. Elle donne les exemples de Saint-Maxime-du-Mont-Louis, Grande-Vallée et Murdochville où le bassin d'élèves est plus bas qu'à Cap-Chat pour appuyer son point. « Il ne faut pas oublier non plus que nous avons suffisamment d'espace à L'Escabelle pour accueillir la 5e secondaire. Ça signifierait également une hausse du financement et une économie sur le plan du transport pour la commission scolaire », ajoute-t-elle.

Sentiment d'appartenance

L'enseignante, Marie-Eve Godbout, a également pris la parole pour expliquer quelques avantages de la réalisation d'un tel projet. « Nous travaillons très fort pour la réussite des élèves. Nous sommes comme une petite famille. C'est dommage de voir tout ça tomber à plat lorsqu'ils quittent à la fin de la 4e secondaire. »

Les élèves appuient également cette demande. D'ailleurs, Élisa St-Pierre a lu la lettre qui a été rédigée à cet effet. « Nous avons un fort sentiment d'appartenance à notre école. C'est inéquitable et absurde de devoir quitter et refaire le processus d'intégration pour notre dernière année de secondaire. »

D'autres arguments ont été mis de l'avant dont l'avantage d'être dans de petits groupes pour faciliter les apprentissages, le lien privilégié avec les enseignants qui suivent les élèves pendant tout leur parcours scolaire et les activités qui ont été mises de l'avant, dont le triathlon.

Des parents ont soulevé l'inquiétude quant au faible taux d'élèves versus les options offertes en secondaire 5. À cet effet, Line Miville a rassuré les gens en leur mentionnant que le parcours scientifique avec les cours de physique et de chimie étaient incontournables. L'idée de jumeler deux niveaux afin de pouvoir offrir, par exemple, des cours de musique en option a aussi été évoqué.

Si le projet a déjà été rejeté par la Commission scolaire il y a 20 ans, les intervenants croient que cette fois-ci sera la bonne. Ce sont d'ailleurs les commissaires qui ont demandé à ce que l'assemblée du 7 novembre soit tenue. Les commissaires analyseront la demande de l'école L'Escabelle et le verdict final tombera le 27 novembre prochain.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média