Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 Novembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

La Ville de Matane décide d’aller de l’avant avec son projet de complexe aquatique

Piscine

©Archives - L'Avantage Gaspésien

En raison de l’état de désuétude de la piscine actuelle, la Ville de Matane a décidé de ne pas attendre la confirmation d’une aide financière du gouvernement fédéral pour aller de l’avant dans le dossier de construction du futur complexe aquatique.

Alors que le projet de complexe aquatique de Matane, évalué à 16 M$, avait reçu cet été une aide gouvernementale de 7,5 M$, la Ville, qui souhaitait attendre de nouveaux financements pour avancer dans le dossier, a jugé que l’état de désuétude du bâtiment nécessitait d’agir plus tôt que prévu.

La construction d’un nouveau complexe aquatique, sur un terrain faisant face aux résidences privées du Cégep de Matane, constitue l’un des gros projets d’infrastructures développés par la Ville. Cet été, l’annonce d’une aide financière de 7,5 M$ par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, dans le cadre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives, avait permis au dossier de prendre un nouveau tournant. Alors que la Ville de Matane cherchait dans un premier temps à obtenir plus d’argent en se tournant vers le gouvernement fédéral, l’état de désuétude du bâtiment actuel, célébrant son demi-siècle d’existence, a poussé le conseil municipal à voter une série de mesures destinées à faire avancer le projet.

La Ville a notamment procédé à un accord avec le Cégep de Matane, qui récupèrera le terrain de la piscine actuelle. Évalué à 246 700 $, le terrain du futur complexe aquatique ne coûterait ainsi à la Ville que 35 000 $ en raison de cet échange. Lors de la dernière séance publique du conseil municipal, il a été annoncé aussi que la firme ABCP Architecture avait été retenue dans le cadre de l’adjudication d’un mandat de 826 000 $ plus taxes, pour la préparation des plans et devis, la surveillance technique et la construction du nouveau complexe aquatique.   

« Nous n’avons pas le choix d’aller de l’avant pour finaliser au plus tôt les plans et devis. » - Jérôme Landry, maire de Matane

La désuétude du bâtiment actuel oblige à agir

C’est l’état de délabrement de la piscine actuelle, sujette à des fermetures ponctuelles, qui a poussé la Ville à aller de l’avant sur le dossier. « C’est une infrastructure en fin de vie et il faut procéder le plus rapidement possible à la construction d’un nouveau bâtiment. On attend encore des nouvelles au niveau du programme de financement de projets d’infrastructure du gouvernement canadien, pour lequel l’entente n’a pas encore été signée avec le provincial, et qui nous permettrait d’obtenir de l’aide pour les 2/3 du coût total du projet. Nous n’avons pas le choix d’aller de l’avant pour finaliser au plus tôt les plans et devis. Nous irons sonder par la suite le milieu matanais pour envisager un nom éventuel dans le cadre d’une commandite », a déclaré le maire de Matane, Jérôme Landry.

Rappelons que le projet consiste à construire un complexe aquatique qui devrait notamment comprendre six corridors, un bassin récréatif, deux tremplins, trois vestiaires et des gradins. Selon les données transférées par la Ville de Matane, 11 074 personnes auraient profité des bains publics en 2017, soit une hausse d’environ 1 118 personnes par rapport à l’année d’avant. L’été dernier, M. Landry espérait voir la nouvelle piscine ouvrir ses portes d’ici à l’automne 2020.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média