Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

07 Novembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Près de 200 personnes rendent hommage aux 80 ans du Centre d’éducation des adultes de Matane

Anniversaire école d'Amours Matane Centre d'éducation des adultes 80 ans

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le Centre d’éducation des adultes de Matane a célébré son 80e anniversaire le mercredi 7 novembre, à l’occasion d’une cérémonie ayant rappelé le poids historique de l’école d’Amours.

Le mercredi 7 novembre, la grande salle du Centre d’éducation des adultes de Matane a accueilli une foule de près de 200 personnes dans le cadre des 80 ans de l’établissement, ayant vu le jour en 1938 sous le nom d’école d’Amours, dirigée à la fin de sa carrière par l’emblématique Jeanne Dionne, qui a œuvré dans l’enseignement pendant près de 40 ans.

Des membres du personnel, des étudiants, des acteurs de la Commission scolaire des Monts-et-Marées (CSMM), des partenaires, amis et anciens employés ont rendu hommage à l’établissement, qui en a profité pour organiser la visite de ses locaux et illustrer la variété des formations offertes sur place à partir de 16 ans. « L’école d’Amours a changé des vies, a permis à plusieurs personnes de toutes générations d’avoir parfois une deuxième chance, la chance d’en apprendre davantage ou de faire des choix différents dans son parcours de vie », a félicité le député Pascal Bérubé, présent pour l’occasion. Le chef intérimaire du Parti québécois n’a pas manqué de rappeler la qualité du bagage dont pouvaient disposer les étudiants qui passaient par cette institution matanaise, dont il a tenu à souligner l’« histoire d’excellence ».

Près de 1 000 adultes formés par année

Selon le directeur par intérim de l’établissement, Jean-Philippe Jean-Gagnon, l’école est parvenue à faire face aux plusieurs changements qui ont traversé la société. Tourné vers l’avenir, avec des formations autour du drone et de l’informatique, le Centre d’éducation des adultes joue aussi un rôle déterminant dans l’accueil des nouveaux arrivants, avec notamment des cours de francisation, suivis par exemple par la famille syrienne arrivée à Matane au printemps dernier. « Avec son offre diversifiée, l’école est là aussi pour répondre aux besoins des personnes qui désirent changer de carrière », a souligné le directeur, en rappelant que les volets de la francisation et de l’accompagnement des parents pour l’aide aux devoirs de leurs enfants faisaient partie des principaux projets développés dans les prochaines années.

Anniversaire école d'Amours Matane Centre d'éducation des adultes 80 ans

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

De gauche à droite, le directeur par intérim du Centre d'éducation des adultes de Matane, Jean-Philippe Jean-Gagnon, Céline Lefrançois et Marthe Émond, présidente et directrice générale de la Commission scolaire des Monts-et-Marées.,

« De nos jours, les activités de formation ne sont pas linéaires et peuvent s’échelonner sur l’ensemble d’une vie. » - Jean-Philippe Jean-Gagnon, directeur intérimaire du Centre d’éducation des adultes de Matane

M. Jean-Gagnon a insisté aussi sur l’importance de l’éducation des adultes, dans des domaines aussi variés que l’alphabétisation, les mathématiques, l’anglais, l’informatique, l’horticulture, la menuiserie, la création littéraire ou encore l’intégration sociale. « De nos jours, avec la technologie qui évolue sans cesse, les plans de carrière qui varient beaucoup, l’accueil de nouveaux arrivants, les personnes qui vivent avec des troubles d’apprentissage, les activités de formation ne sont pas linéaires et peuvent s’échelonner sur l’ensemble d’une vie », a-t-il mentionné.

Une riche histoire

Pour rendre hommage à l’établissement, la coordonnatrice des célébrations de ce 80e anniversaire, Solanges Jean, est parvenue à réunir plusieurs informations avec l’aide de la Société d’histoire et de généalogie de Matane. Les Sœurs du Bon-Pasteur, qui ont dirigé l’école au milieu du siècle, avaient hérité à l’origine d’une maison léguée en 1882 par un marchand de l’époque, Laurent-Nazaire Blais, avec la condition de fonder un couvent pour l’éducation des enfants. C’est à l’emplacement de cet édifice qu’en 1937, la Commission scolaire a construit l’école d’Amours, bénie en 1938. Présent à la cérémonie du 80e anniversaire, l’historien Louis Pelletier a rappelé à quel point le site constituait, avant la création du Cégep, le berceau de l’enseignement classique à Matane. Il a évoqué à cette occasion la figure emblématique de Jeanne Dionne, qui avait sous sa direction les classes du cours primaire, a pris sa retraite en 1965 et avait pour objectifs, dans sa pratique de l’enseignement, de « diriger les intelligences vers le vrai, les cœurs vers le beau, la volonté vers le bien ».

Anniversaire école d'Amours Matane Centre d'éducation des adultes 80 ans

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

D'anciennes élèves de l'École d'Amours ont profité des 80 ans de l'établissement, aujourd'hui tourné vers l'éducation des adultes, pour se replonger dans leurs souvenirs.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média