Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 novembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Des travaux de 375 000 $ à Sainte-Paule pour une nouvelle bibliothèque et l’édifice communautaire

Bibliothèque Sainte-Paule Carmen Côté

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Carmen Côté, responsable de la bibliothèque du village de Sainte-Paule, se réjouit déjà de l'agrandissement prévu l'année prochaine, qui permettra d'offrir de nouveaux services à la population.

Des représentants des gouvernements canadien et québécois, du député Rémi Massé et du conseil municipal de Sainte-Paule étaient réunis jeudi après-midi au centre communautaire du village, pour annoncer un soutien provincial et fédéral totalisant 224 000 $ pour la réfection du bâtiment et l’aménagement de la bibliothèque. Le chantier devrait s’échelonner durant l’année 2019.

Près d’une trentaine de personnes étaient rassemblées au centre communautaire du village de Sainte-Paule pour venir assister à l’annonce d’un soutien des différents échelons gouvernementaux à la mise aux normes de l’édifice abritant les bureaux municipaux, la salle communautaire et la bibliothèque, déménagée au printemps dernier de l’école Val-Joubert de Sainte-Paule, de l’autre côté de la rue, où elle restait accessible à la population malgré la fermeture de l’établissement scolaire en 2011. L’ensemble du projet, comprenant la mise aux normes du bâtiment communautaire du village et l’aménagement d’une nouvelle bibliothèque d’environ 1080 pieds carrés (100 m2), s’élève à 375 000 $. Il est soutenu par les gouvernements canadien et québécois, à hauteur de 112 000 $ chacun. Tandis que la municipalité compte demander des subventions dans le cadre de nouveaux programmes pour financer sa part du chantier, ce dernier devrait commencer au début de l’année prochaine, après le lancement d’un appel d’offres au mois de janvier.  

Projet travaux centre communautaire Sainte-Paule édifice municipal bibliothèque

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Des habitants de Sainte-Paule découvrent les plans de la prochaine bibliothèque et du réaménagement du centre communautaire.

Un projet d’environ 375 000 $

Les travaux du centre communautaire consisteront à la mise aux normes du bâtiment, notamment au niveau de l’accès aux personnes à mobilité réduite, des escaliers et des issues de secours. Quant à la bibliothèque, qui occupe actuellement une salle d’environ 250 pieds carrés (23 m2), dans le sous-sol de l’édifice, elle bénéficiera d’une surface quatre fois plus grande et pourra accueillir de nouveaux équipements culturels. « Nous travaillons sur le dossier depuis près de quatre ans, une étape après l’autre. C’est toujours un beau succès quand une petite municipalité comme la nôtre parvient à obtenir ce genre d’aides gouvernementales, qui nous permettront d’offrir à la population un édifice communautaire remis aux normes et une bibliothèque flambant neuve », s’est réjouie la conseillère municipale Suzanne Vinet, qui a précisé que les bureaux municipaux ne fermeront pas durant les travaux.

À noter que ce village de l’arrière-pays matanais, d’une population de 222 habitants, selon la MRC, est la municipalité la moins peuplée de la Matanie après Saint-Jean-de-Cherbourg (182 habitants). Pour son projet, Sainte-Paule a obtenu un soutien financier dans le cadre du Fonds des petites collectivités, un programme fédéral-provincial coordonné par Infrastructure Canada et le ministère québécois des Affaires municipales. Le village s'était démarqué lors de la première « Opération dignité », lorsque l'acharnement du curé Charles Banville, entre autres, avait permis de réunir près de 3000 protestataires le 22 septembre 1970, venus s'opposer au plan de fermeture de certains villages de l'Est-du-Québec, une prise de conscience populaire révélatrice d'une détermination à habiter son territoire. 

Sainte-Paule édifice municipal centre communautaire

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le centre communautaire de Sainte-Paule, qui abrite la bibliothèque et les bureaux municipaux, sera remis aux normes l'année prochaine.

« Je parlais dernièrement du pont Champlain à Montréal et du projet de tramway à Québec. Les investissements dans la bibliothèque de Sainte-Paule sont tout aussi importants pour la communauté. » - François-Philippe Champagne, ministre canadien de l’Infrastructure et des collectivités

L’importance de ce lieu de rassemblement

L’adjoint parlementaire de la ministre québécoise de la Culture, Louis Lemieux, présent à la conférence de presse, a rappelé à quel point les bibliothèques n’étaient pas simplement des alignements de livres, mais bien de véritables carrefours socio-culturels, propices à revitaliser une municipalité rurale et à y favoriser la rétention des familles. « Je parlais dernièrement du pont Champlain à Montréal et du projet de tramway à Québec. Les investissements dans la bibliothèque de Sainte-Paule sont tout aussi importants pour la communauté », a déclaré de son côté le ministre canadien de l’Infrastructure et des collectivités, François-Philippe Champagne, en rappelant le rôle des bibliothèques et de la culture dans la qualité de vie des villages. Quant à l’attaché politique du député Rémi Massé, René-Jean St-Pierre, il a loué l’importance de ces espaces récréatifs sur le développement du sentiment d’appartenance d’une population à sa communauté. La responsable de la bibliothèque du village depuis une douzaine d’années, Carmen Côté, se réjouit déjà pour sa part des différentes activités culturelles qui pourront être organisées sur place dans les années à venir. Elle a mentionné notamment le prêt de livres numériques, le développement de l’accès aux casques de réalité augmentée et a souligné le soutien du Centre régional de services aux bibliothèques publiques dans l’augmentation de l’offre culturelle sur place.

Projet travaux centre communautaire Sainte-Paule édifice municipal bibliothèque

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

De gauche à droite, le ministre canadien François-Philippe Champagne, l'attaché politique de Rémi Massé, René-Jean St-Pierre, la conseillère municipale Suzanne Vinet et l'adjoint parlementaire de la ministre québécoise de la Culture, Louis Lemieux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média