Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

19 novembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Matane met à l’honneur les nouveaux arrivants et les migrants potentiels

Séjour exploratoire Matane nouveaux arrivants SANAM Place aux jeunes en région pénurie de main-d'oeuvre Rézo Matanie

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Une soixantaine de nouveaux résidents installés à Matane depuis un an et demi ont été conviés à une soirée de réseautage vendredi dernier, à la boulangerie Toujours Dimanche, en compagnie d’une quinzaine de candidats à l’immigration en séjour exploratoire.

Une soirée de réseautage a été organisée à Matane le vendredi 16 novembre à la boulangerie Toujours Dimanche, en l’honneur de 58 nouveaux propriétaires installés sur le territoire et en présence d’une quinzaine de migrants potentiels qui prenaient part à un séjour exploratoire organisé par le SANAM (Service d’accueil des nouveaux arrivants de la Matanie) et Place aux jeunes en région.

La soirée de réseautage a été organisée pour permettre aux résidents récemment installés à Matane de se retrouver tous ensemble mais aussi de pouvoir discuter avec les 15 candidats qui ont été sélectionnés à l’issue de la dernière Foire nationale de l’emploi de Montréal, en octobre dernier, pour un séjour exploratoire dans la Matanie, du 15 au 18 novembre, au cours duquel ils ont pu passer des entrevues avec des employeurs locaux mais aussi découvrir la région durant la fin de semaine. Piloté par le SANAM et l’organisme Place aux jeunes en région pour tenter d’agir contre la pénurie de main-d’œuvre, ce séjour a été l’occasion pour la Ville de déployer son hospitalité lors d’une soirée d’échanges à la boulangerie Toujours Dimanche. À cette occasion, les 58 nouveaux propriétaires fonciers installés à Matane depuis un an et demi ont été invités à se retrouver dans le cadre de cet événement organisé par Rézo Matanie, qui permet aux nouveaux arrivants de prendre part à différentes activités de fraternisation.

« Contrairement à l’accueil dans de grandes métropoles, les nouveaux arrivants d’ici ont la chance de pouvoir bénéficier d’un suivi plus personnalisé, dans une ville à taille humaine. » - Fanny Allaire-Poliquin, chargée de projets au SANAM (Service d’accueil des nouveaux arrivants de la Matanie)

« Merci à tous ceux qui ont choisi de venir combler des postes en Matanie. À mon avis, vous avez gagné le gros lot ! », s’est exclamé le maire de Matane, Jérôme Landry, en rappelant que plusieurs intervenants à la Ville et à la MRC avaient pour mission de favoriser l’accueil et l’intégration des nouveaux résidents, incitant ces derniers à ne pas hésiter à profiter de ces services. Le maire s’est réjoui de voir que parmi ces nouveaux propriétaires, Matane ne comptait pas seulement des voisins de Baie-Comeau, « sans doute venus chercher le soleil du sud », a-t-il plaisanté, mais aussi des migrants, venus s’installer dans la région depuis la Belgique, l’Afrique et l’Amérique latine. « Contrairement à l’accueil dans de grandes métropoles, les nouveaux arrivants d’ici ont la chance de pouvoir bénéficier d’un suivi plus personnalisé, dans une ville à taille humaine », a réagi Fanny Allaire-Poliquin, chargée de projets au SANAM.

Un séjour riche en activités

Séjour exploratoire Matane nouveaux arrivants SANAM Place aux jeunes en région pénurie de main-d'oeuvre Rézo Matanie

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

De gauche à droite, Annie Veillette, conseillère municipale de Matane, Lilianne Lavoie, agente de migration à Place aux jeunes en région, Fanny Allaire-Poliquin, chargée de projets au SANAM et Jérôme Landry, maire de Matane.

Au programme de la première édition de ce séjour exploratoire remanié, ouvert également aux 35 ans et plus, qui constituaient environ la moitié du groupe de candidats sélectionnés à Montréal, on comptait notamment une série d’entretiens d’embauche, dont près d’une dizaine à Verreault Navigation, une conférence dressant le portrait de la MRC, une visite de ses principales municipalités, une rencontre avec une agente immobilière, une découverte des activités lancées par le comité centre-ville de Matane, des discussions avec différents intervenants du monde économique et, en guise de détente, une soirée musicale à La Fabrique, animée par Antoine Hamilton. Les candidats étaient originaires, entre autres, du Bénin, de Syrie, de la Côte d’Ivoire, du Pérou ou encore de Moldavie.

« Nous avons eu des retours très positifs d’employeurs impressionnés par la qualité du profil des candidats présélectionnés à l’issue de la Foire de l’emploi. Une belle chimie s’est dégagée du groupe, qui comprenait des personnes qui se trouvaient à un carrefour similaire de leur vie, décidées à dénicher un poste dans une région qui permettrait d’offrir une belle qualité de vie. Ils ont été surtout touchés par l’authenticité de la Matanie », s’est réjouie Fanny Allaire-Poliquin, en précisant que ce type de séjour faisait partie des stratégies explorées pour lutter contre la pénurie de main-d’œuvre, dont elle a hâte de voir les retombées au cours des prochains mois.

Séjour exploratoire Matane nouveaux arrivants SANAM Place aux jeunes en région pénurie de main-d'oeuvre Rézo Matanie

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

La soirée avait pour objectif de permettre aux nouveaux arrivants de discuter avec les candidats intéressés à venir s'installer à Matane.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média