Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

07 Octobre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Élections dans Gaspé : cafouillage ou fraude électorale?

Élections dans Gaspé : cafouillage ou fraude électorale?

©Photo Gracieuseté

Le bureau de vote itinérant provenant de Cap-Chat présente aussi de sérieuses anomalies entre le nombre total indiqué et les votes individuels attribués aux différents candidats.

De sérieuses irrégularités sur certains rapports officiels découlant du dépouillement des votes dans le comté de Gaspé soulèvent des questions à savoir s’il s’agit bel et bien de simples d’erreurs ou s’il y a eu manipulation des résultats.

Lexismedia a mis la main sur certains rapports officiels qui présentent des irrégularités dont celui d'un bureau de vote itinérant provenant du vote dans une résidence pour aînés à Cap-Chat. Sur le rapport, on y aperçoit 12 votes pour la péquiste, Méganne Perry Mélançon, contre un vote pour chacun des trois autres candidats. Le problème est que le total inscrit sur le rapport est de cinq votes. Il y a donc dix votes comptabilisés qui ne concordent par avec le total.

Lorsqu’on ajoute ce mystérieux résultat aux autres rapports présentant des anomalies, il y a lieu de se poser des questions. Par exemple, il est évidemment improbable que le candidat libéral ait obtenu 100 % des 194 votes au pôle 61.

Certaines personnes gravitant autour du processus électoral confirment que la théorie de la fraude électorale n’est pas à écarter. « Lorsqu’on considère que les scrutateurs et les secrétaires d’élection sont souvent proposés par les différents partis politiques, donc des gens qui sont fortement politisés, il y a lieu de brandir un drapeau rouge. »

Une autre personne interrogée croit que le processus actuel de dépouillement aurait besoin d’un grand dépoussiérage. Les cas des Îles-de-la-Madeleine est un autre exemple flagrant. Une scrutatrice avait d’ailleurs rapporté la nonchalance de certains de ses collègues lors du dépouillement. Finalement, la candidate défaite, la libérale Maryse Lapierre, a déposé une requête pour un recomptage judiciaire qui a été acceptée, tout comme dans Gaspé.

Sur sa page Facebook, le candidat déclaré gagnant le soir des élections, Alexandre Boulay, a affirmé qu’il tenait à ce que la lumière soit faite sur cette histoire « Il est important que les électeurs sachent rapidement quel est le résultat du vote et ce, de façon précise et très transparente. Je collaborerai à tout processus qui permettra d’atteindre cet objectif et que, si une enquête s’avère nécessaire, je n’hésiterai pas à la demander. Il s'agit ici de la confiance des citoyens envers le processus démocratique. Le DGEQ devra répondre aux questions qui lui seront soulevées », affirme-t-il.

Quant à Méganne Perry Mélançon, elle reste confiante que le recomptage judiciaire confirmera sa victoire. Dans sa requête déposée au Directeur général des élections, la péquiste fait état d’anomalies dans pas moins de 43 boîtes de scrutin. Chose certaine, avec autant de résultats remis en question, l’un ou l’autre des candidats pourrait être déclaré gagnant au terme du recomptage judiciaire qui se déroulera dans les prochains jours.

 

Commentaires

7 octobre 2018

Colette

J’aime l’honnêteté quand tu gagne ses le peuple qui t’a élue alors ses bien que les bulletins soit vérifier

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média