Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

31 Octobre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Stabilisation végétale des berges de Baie-des-Sables par le groupe Uni-Vert

Groupe environnemental Uni-Vert région de Matane élyme des sables génie végétal stabilisation rives berges Saint-Laurent

©Gracieuseté Groupe environnemental Uni-Vert, région de Matane

Près de 6 000 plants d’élymes des sables ont servi à la stabilisation végétale des rives de Baie-des-Sables durant l’été 2018, grâce au Groupe environnemental Uni-Vert.

Dans le cadre du projet « À Baie-des-Sables, notre littoral, nous y tenons avec le génie végétal », le groupe environnemental Uni-Vert de la région de Matane a profité de l’été pour effectuer un travail de stabilisation de la berge tout le long du village. Le projet a été soutenu par le Plan d’action Saint-Laurent 2011-2026, lié à un partenariat entre les gouvernements du Canada et du Québec.

Grâce à une contribution du programme Interactions communautaires, lié au Plan d’action Saint-Laurent (un partenariat entre la province et le gouvernement fédéral ayant pour mission la conservation et la mise en valeur du fleuve), le projet a permis la création de cinq emplois saisonniers. Un montant de 39 905 $ est en effet investi en 2018-2019 et en 2019-2020 dans le cadre de ce programme. En plus de bénévoles et de fournisseurs d’équipement, plusieurs partenaires soutiennent aussi ce plan d’action, notamment le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent, le groupe Parages et le service de géomatique de la MRC de la Matanie.

Groupe environnemental Uni-Vert région de Matane élyme des sables génie végétal stabilisation rives berges Saint-Laurent

©Gracieuseté Groupe environnemental Uni-Vert, région de Matane

L'élyme des sables permet de stabiliser les berges du Saint-Laurent en participant à la lutte contre l'érosion grâce à leur système racinaire.

Le coordonnateur de ce projet de stabilisation des berges de Baie-des-Sables grâce au génie végétal, Guy Ahier, précise que, durant l’été, près de 6 000 plants d’élyme des sables ont été installés sur la plage, tandis que les talus ont été complétés par l’implantation de boutures de saule et de rosier sauvage. Ces plantations complètent ainsi d’autres interventions, effectuées cette année aussi, à l’est et à l’ouest du village, dans le cadre du projet plus vaste intitulé « Interventions dans le littoral de la Matanie », soutenu par le fonds de restauration côtière de Pêches et Océans Canada.

Le génie végétal pour stabiliser les berges

À noter que l’élyme des sables, une plante vivace adaptée aux milieux salés, affectionne particulièrement les terrains sablonneux du bord de mer, où ses racines, en s’entremêlant, permettent de retenir les sols tout en résistant à l’effet des vagues et du froid. Plus haut, des arbustes comme les rosiers sauvages sont plantés pour stabiliser les rives et lutter contre les effets de l’érosion. Ces plantations ont aussi pour but de protéger les frayères des capelans, dont le rôle joué dans l’écosystème du fleuve est déterminant, servant de nourriture à une multitude d’espèces marines. Ces lieux de reproduction, menacés par l’accumulation de sédiments issus de l’érosion, sont ainsi mieux préservés grâce à ces plantes de bord de mer.

Groupe environnemental Uni-Vert région de Matane élyme des sables génie végétal stabilisation rives berges Saint-Laurent

©Gracieuseté Groupe environnemental Uni-Vert, région de Matane

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média