Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 Octobre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Vague de solidarité envers le Matanais Antoine Hamilton

Antoine Hamilton

©Photo Marie-Gabrielle Chamberland - L'Avantage Gaspésien

Antoine Hamilton est un véritable homme-orchestre sur scène comme en témoigne cette performance effectuée lors de la 5e édition du Show d'gars.

Sinistré depuis qu'un violent incendie a ravagé un immeuble de la rue Saint-Jérôme, le jeune artiste, Antoine Hamilton, trouve un peu de réconfort dans l'élan de générosité que témoignent les Matanais à son égard.

Le 21 octobre dernier à 4 h 30, Antoine Hamilton dormait paisiblement n'ayant aucune idée du drame qui se jouait dans le logement juste au-dessus de lui. « Je ne peux même pas confirmer à ce jour ce qui m'a réveillé. C'est peut être le bruit des poutres qui tombaient ou l'explosion d'une bonbonne de propane. Quoi qu'il en soit, j'ai eu à peine le temps de me réveiller, ramasser ma contrebasse et ma guitare préférée et quitter à toute vitesse. »

Quelques secondes plus tard, alors qu'Antoine Hamilton courrait se réfugier à La Fabrique pour appeler des secours, l'immeuble où il habitait s'écroulait, poutre par poutre. « Je me souviens que je courais à travers les tisons. Tout s'est passé très rapidement », confie-t-il.

On connaît la suite de l'histoire. Tout comme d'autres résidents de son immeuble, Antoine Hamilton avait tout perdu. « Je n'avais plus de linge ni de meubles. J'ai tout perdu mes compositions et mes fiches de travail ainsi que plusieurs instruments dont mon banjo et ma mandoline et beaucoup d'équipement musical dont des moniteurs et des amplificateurs. »

Vague d'amour et de solidarité

Très peu de temps après l'incendie, un de ses amis, Christopher Gauthier, a lancé une campagne de sociofinancement pour aider le jeune artiste à amasser un peu d'argent pour se remettre sur pied. Au moment d'écrire ces lignes, plus de 1 250 $ avaient été amassés par le biais du site GoFundMe.

La vague de solidarité matanaise envers Antoine Hamilton a aussi atteint les commerçants qui ont été nombreux à se montrer généreux. « Dans les premiers jours, j'avais un peu perdu espoir mais tout à coup, j'ai été envahi par un élan de générosité. J'ai réalisé à quel point Matane est une ville qui sait se tenir. Les friperies Relais Santé, Le Grenier et Les trouvailles de Charlie m'ont offert des vêtements, Léon m'a offert des meubles et Proxim m'a aidé avec les produits d'hygiène. »

Feu Matane

©Photo Marie-Josée Mailloux - L'Avantage Gaspésien

Le feu a entièrement ravagé le logement d'Antoine Hamilton situé au deuxième étage de l'immeuble.

Le jeune homme, qui habite présentent avec sa famille proche, a aussi reçu l'aide de la Croix-Rouge dans les premiers jours pour répondre aux besoins de base. « Il y a tellement de gens qui m'ont aidé. Je pense à Gab Desrosiers qui m'a offert un espace d'entreposage pour les dons que je reçois et qui me prête aussi une voiture. On m'a aussi donné des instruments de musique. Il y a une boîte à dons qui a été installée à La Fabrique. Je remercie d'ailleurs mon patron Jean-Pierre Boutin. »

Ainsi, Antoine Hamilton voulait remercier sincèrement tous ceux qui l'ont aidé dont Stéphane Job Lapierre qui a mis une de ses toiles aux enchères pour l'aider. « Il est même question de faire une soirée bénéfice pour moi. Je n'aurais pas pu demander autant d'amour », explique celui qui entend prendre quelques jours pour se remettre de ses émotions.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média