Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

25 Octobre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Incendie suspect à L'Anse-Pleureuse

Incendie suspect Anse-Pleureuse atelier artistes vandalisme criminel

©Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

L'incendie a entièrement ravagé cet atelier situé au 53, rue Principale à L'Anse-Pleureuse.

Un incendie possiblement criminel a ravagé un atelier d'artiste le 22 octobre dernier à L'Anse-Pleureuse.

L'appel d'urgence a été placé vers 20 h 52. Les pompiers des casernes de Saint-Maxime-du-Mont-Louis et Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine ont été dépêchés sur place. « À notre arrivée, tout était déjà consumé. Il ne restait plus rien. Nous avons donc éteint les braises restantes », explique le chef de la sécurité incendie, Carol Dugas.

L'enquête a été confiée à la Sûreté du Québec puisque plusieurs éléments suspects ont été soulevés par les pompiers. « Premièrement, il n'y a pas d'électricité dans l'atelier puis il y avait aussi l'étendue des dommages à notre arrivée. Finalement, nous avons remarqué des traces de pas dans la neige, autre que les nôtres », ajoute Carol Dugas. Notons que les propriétaires de l'atelier, des résidents de l'extérieur de la région, n'étaient pas présents au moment de l'incendie.

Du côté de la Sûreté du Québec, on explique qu'une enquête a été ouverte afin de confirmer ou infirmer la thèse de l'incendie criminel. « Ce n'est pas la première fois qu'il y a des incendies dans ce secteur, relate le porte-parole de la SQ, Claude Doiron. Ça soulève un grand sentiment d'insécurité chez les gens. C'est pourquoi nous allons assurer une présence policière accrue de soir et de nuit. »

Le porte-parole de la SQ fait ainsi référence à une vague d'incendies qui s'était produite en 2012 et 2013. Au terme d'un procès, un individu de l'endroit avait été condamné à 15 mois d'emprisonnement en lien avec un seul de ces incendies. « Jusqu'à maintenant, nous n'avons pas de raison de croire qu'il s'agit du même individu », poursuit Claude Doiron.

En plus de l'incendie, des chalets de L'Anse-Pleureuse ont été vandalisés au cours des dernières semaines. Aucun lien n'a pu être fait jusqu'à présent entre le feu et ces actes de vandalisme.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média