Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

02 Octobre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Le Matanais Mathieu Savoie présente « Le vertige des possibles »

Le Matanais Mathieu Savoie présente « Le vertige des possibles »

©Photo Gracieuseté - Mathieu Savoie

La passerelle du Parc des Îles est ornée d’une quantité vertigineuse de visages.

L’artiste matanais, Mathieu Savoie, récidive en présentant un tout nouveau projet d’envergure s’intitulant « Le vertige des possibles » qu’on peut admirer depuis le 1er octobre sur la passerelle du Parc des Îles.

Ce nouveau projet du prolifique jeune Matanais propose un collectif de 105 photos dont 78 ont été croquées par Mathieu Savoie lui-même, les autres étant des participants provenant de l’extérieur de la région. « Ce que je voulais mettre en lumière, ce sont les craintes mais aussi les rêves des gens. Je souhaitais que les personnes se sentent moins seules en constatant que bien des gens ont les mêmes peurs et difficultés, comme un manque de confiance en soi ou la crainte d’être jugé par les autres », explique-t-il.

D’ailleurs, cinq panneaux ont été installés aux abords de la passerelle sur lesquels on retrouve les photos des participants de l’extérieur de La Matanie mais également des textes regroupant les réponses des participants. Chacun d’entre eux devaient identifier une difficulté dans sa vie, un truc pour se dépasser ainsi qu’un rêve. « En réalisant que nous sommes plusieurs à partager les mêmes craintes et les mêmes rêves, j’espère que ça poussera les gens à vouloir se dépasser », ajoute l’artiste qui compte sur une dizaine de projets d’envergure depuis cinq ans ainsi qu’une quinzaine d’expositions de tous genres.

Pour « Le vertige des possibles », Mathieu Savoie met encore une fois l’emphase sur l’être humain, sur les visages et sur le plaisir qu’il a à rencontrer différentes personnes de différents horizons qui sont tous inspirants à leur manière. Le résultat est impressionnant puisque la rampe de la passerelle du Parc des Îles est recouverte dans son entièreté, ce qui n’était pas nécessairement l’objectif au départ. « Ça frappe l’œil. Je suis heureux du résultat. »

Parallèlement au Vertige, Mathieu Savoie expose jusqu’au 2 novembre à la Fabrique de Matane avec un autre projet, cette fois-ci mettant en vedette des collages photographiques.

Vertige des possibles

©Photo Gracieuseté - Mathieu Savoie

La banderole surdimensionnée est accompagné de cinq panneaux explicatifs.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média