Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

12 octobre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Sainte-Anne-des-Monts sous la loupe de l’UPAC

Hotel de ville SADM

©Photo Dominique Fortier

L'UPAC s'intéresse actuellement à la Ville de Sainte-Anne-des-Monts en lien avec certaines irrégularités comptables.

L’Unité permanente anti-corruption s’intéresse actuellement à certaines irrégularités comptables qui ont été relevées par différentes sources confidentielles.

La ville de Sainte-Anne-des-Monts confirme que certaines informations ont été portées à son attention au cours de l’été à l’effet qu’il y aurait possiblement des irrégularités comptables qui demandaient à ce qu'on s'y attarde. « Le conseil de ville a fait des vérifications à l’interne avec la collaboration des employés. Jusqu’à maintenant, les choses que nous avons validées se sont avérées non-fondées mais il reste encore des vérifications à faire. S’il devait y avoir des anomalies, la Ville va prendre ses responsabilités et mettre des mesures en place pour pallier aux problèmes », explique le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes.

La Ville précise toutefois que les irrégularités soulevées concernent quelques petits montants ne dépassant pas 1 000 $ chacun. « Quoi qu’il en soit, petit ou grand montant, s’il y a des irrégularités, nous voulons les régler », martèle Simon Deschênes qui ne diminue pas l’importance d’aller au fond des choses.

Le directeur général de la Ville, Martin Richard et le maire Simon Deschênes ont pris les devants dans cette histoire et se sont rendus eux-mêmes au poste de la Sûreté du Québec afin de remplir une déclaration en bonne et due forme, question de laisser des traces officielles de leurs démarches à l’interne.

L’UPAC s’en mêle

En parallèle à ces vérifications internes, l’UPAC aurait, plus tard, contacté différentes personnes afin de recueillir de l’information à la suite de dénonciations concernant des irrégularités qui seraient possiblement les mêmes que celles déjà sous enquête par la Ville. « J’ai téléphoné moi-même à l’UPAC afin de savoir quelle était la ligne de conduite à suivre pour bien informer la population et surtout, afin de ne pas nuire à l’enquête », explique Simon Deschênes.

Toutefois, bien peu de détails peuvent être dévoilés puisque les enquêtes de l’UPAC sont toujours hautement confidentielles. Le maire de Sainte-Anne-des-Monts confirme n’avoir pas encore été contacté en lien avec cette affaire. « Je peux toutefois affirmer qu’aucun élu de la Ville n’est mis en cause. Je n’ai aucune idée de qui est sous enquête exactement. Les irrégularités peuvent être partout et toucher plusieurs secteurs. Par contre, lorsque nous aurons plus d’informations, je me ferai un devoir de transmettre les nouvelles à la population. »

Le maire Deschênes conclut en affirmant que le but premier est de donner l’heure juste, aller au fond des choses et corriger les problèmes si problème il y a. « La dernière chose que je veux est de laisser la population et nos employés dans le doute. »

Contactée par L’Avantage gaspésien, l’UPAC n’a pas voulu commenter le dossier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média