Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 octobre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Le Grand Défi Bâtir ma région s’étend aux écoles primaires de la Haute-Gaspésie

Maud Patterson

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

La récipiendaire du prix Coup de maître 2018, Maud Patterson et son projet « Portez la Gaspésie »

Le Grand Défi Bâtir ma région étend ses tentacules aux écoles primaires afin de permettre à l’ensemble des jeunes de vivre l’expérience de l’entrepreneuriat le temps d’un projet.

L’an dernier, la Haute-Gaspésie se joignait enfin au Grand Défi pour la toute première fois de son histoire avec des résultats convaincants. Au total, douze jeunes entrepreneurs prenaient part à la compétition qui avait finalement couronné Maud Patterson de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine pour le niveau secondaire. Cette dernière s’était vu décerner le prix coup de maître pour son entreprise « Portez la Gaspésie » qui se traduisait par la vente de chandails à l’effigie de la péninsule.

Dans le secteur professionnel, la palme avait été remise au Centre Champgnat qui avait créé l’entreprise « Le Café In », mariant ainsi l’entrepreneuriat au côté social et à la collaboration entre élèves.

Cette année, le Grand Défi Bâtir ma région sera accessible aux élèves des écoles primaires qui désireront présenter un projet entrepreneurial au salon des jeunes bâtisseurs. La responsable du Grand Défi au Carrefour Jeunesse-Emploi, Virginie Gagné est d’ailleurs très emballée à l’idée d’inclue les jeunes du primaire dans la cuvée 2019. « C’était déjà notre objectif l’an dernier mais nous voulions d’abord voir la réponse des jeunes. Finalement, nous avons décidé d’aller de l’avant. Et grâce à l’appui de nombreux partenaires financiers, nous pouvons offrir la possibilité aux jeunes de tous âges de participer à ce projet stimulant. »

Pour l’édition 2019, la SADC et le CLD de la Haute-Gaspésie ainsi que Démarche intégrée en développement social, la caisse Desjardins et Complice persévérance scolaire agissent tous en tant que partenaires financiers.

Virginie Gagné

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Virgine Gagné, responsable du Grand Défi Bâtir ma région en Haute-Gaspésie.

Début de la période d’inscriptions

Les jeunes sont donc invités à réfléchir à un projet entrepreneurial et déposer leur candidature entre la mi-novembre et la mi-janvier. Par la suite, les projets seront évalués par des mentors et courent la chance de recevoir une bourse de démarrage pouvant atteindre 200 $. La palette de projets est aussi vaste que l’imagination des jeunes.

L’an dernier, on a eu droit à des visites dans des résidences pour aînés, la vente de différents produits et services dont la production de rapports d’impôts, la création d’un jeu éducatif, l’ouverture d’une friperie scolaire et même l’embouteillage d’eau non-chlorée réalisée à même des locaux de la formation professionnelle à Sainte-Anne-des-Monts. « On incite les jeunes à réaliser un projet qui répond à un besoin dans la communauté. Oui, ils peuvent aller vers des produits et services. Ça peut être de créer un événement, de monter une campagne de sensibilisation ou même de monter un spectacle », ajoute Virginie Gagné.

Les équipes ou individus présenteront ensuite leur projet sous forme de kiosque au salon des jeunes bâtisseurs où ils seront ensuite jugés à nouveau. Les gagnants seront alors couronnés sur la scène locale et courront la chance de participer à la finale régionale.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média