Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

01 octobre 2018

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Alexandre Boulay élu de justesse dans Gaspé

©Photo Jean-Philippe Thibault - L'Avantage Gaspésien

Alexandre Boulay l'emporte avec mince majorité de 132 voix sur la péquiste, Méganne Perry-Mélançon.

Alexandre Boulay a gagné son pari. Il défendra maintenant les couleurs de PLQ dans le comté de Gaspé. Il succède au député indépendant – et ex-péquiste – Gaétan Lelièvre.

Plusieurs attendaient avec impatience la fermeture des bureaux de vote à 20 h pour enfin savoir quel nouveau visage représenterait la circonscription de Gaspé à l’Assemblée nationale; bien malin qui aurait pu prévoir avec certitude l’issue de cette élection. Au final, après une longue campagne de 39 jours et une soirée forte en émotion, c’est Alexandre Boulay qui s’est imposé en récoltant 33,79 % des voix, tout juste devant la péquiste Méganne Perry Mélançon (33,05%) et le caquiste Louis Lebouthillier (19,44%).

Le libéral a ainsi remporté ses élections par 132 voix. Alexis Dumont-Blanchet de Québec solidaire a quant à lui fermé la marche (13,72%). La lutte a été serrée tout au long de la soirée et il aura fallu attendre les tous derniers instants pour connaître le gagnant. Moins de 19 voix séparaient les deux principaux candidats avec environ une douzaine de bureaux de votes à comptabiliser (sur 132). Alexandre Boulay était évidemment tout sourire en apprenant sa victoire.

Réuni avec sa famille et ses proches à l’Auberge Le Caribou de Rivière-au-Renard (Gaspé), il a salué le toute la besogne effectuée par son équipe sur le terrain ainsi que celui de ses homologues « Si on regarde la couleur de la carte, on peut dire qu’on a fait un vrai petit miracle. Merci aux électeurs de tout le comté. J’en profite pour féliciter tous les candidats. Ils ont fait une excellente campagne. Je vais me battre pour la Gaspésie. Faites-moi confiance là-dessus », a-t-il souligné dans son allocution de victoire.

Ce dernier prendra un court temps de repos pour décanter un peu avec la famille, avant de se lancer dans ses nouvelles fonctions. Les dossiers de la démographie, du transport aérien, de l’éolien, d’un baccalauréat entièrement gaspésien de A à Z et d’un hub d’innovation à Grande-Rivière seront quelques-uns de ses chevaux de bataille et Alexandre Boulay aura fort à faire dans un gouvernement majoritaire de la CAQ, à l’heure où François Legault n’a pas cru bon de visiter la Gaspésie pendant sa campagne. « Quand tu crois à ton rêve, tu peux y arriver. On a renversé des tendances régionales et provinciales. La campagne a été intense jusqu’à la fin et c’est là que tu vois l’importance de te battre jusqu’à la fin quand c’est serré comme ça. On va travail pour que ça arrive même si on est un gouvernement caquiste. Il va falloir travailler très fort pour faire valoir les régions et vous allez voir qu’on va y arriver. Faites-moi confiance, ça va être bon pour la région. C’est fait, on a gagné et on va se battre pour la Gaspésie! »

Celui qui était jusqu’ici directeur d’usine chez LM Wind Power – il avait pris un congé sans solde pendant la campagne – devra donc troquer son bureau dans le parc industriel des Augustines pour l’Assemblée nationale, afin de défendre les intérêts de tous les résidents de Cap-Chat jusqu’à Grande-Rivière. Début d’un autre chapitre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média