Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

13 juin 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Des danseurs et danseuses de Matane séduisent par leur créativité pleine d’énergie

©Photo TC Media – Stéphane Quintin

À l’occasion de son spectacle annuel, présenté à la polyvalente de Matane le samedi 2 juin dernier, l’école de Ballet-Jazz s’est réjouie d’avoir accueilli près de 1 000 personnes, venues assister aux trente numéros interprétés par environ 200 danseurs et danseuses qui ont démontré toute leur passion et leur créativité.

Rendez-vous incontournable pour les membres de l’école de Ballet-Jazz de Matane, ce spectacle de fin d’année, sur le thème du cinéma pour l’édition 2018, a réuni près d’un millier de personnes lors de ses deux représentations organisées le samedi 2 juin dernier. En tout, 180 danseurs et danseuses ont démontré toute l’évolution de leur travail lors de trente numéros inspirés par des films comme « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain », « Avatar », « Ghostbusters », « La guerre des tuques », « Le roi lion » ou encore « Grease » et « Suicide squad ».

C’est toujours extrêmement plaisant de pouvoir constater le fruit du travail de nos élèves. Leur créativité, leur engouement, leur passion sont une source constante d’énergie pour tous les enseignants. -Diane Forest, fondatrice de l’école de Ballet-Jazz de Matane

Réunissant des danseurs de toutes générations, l’événement a permis de souligner les 38 ans de l’école de Ballet-Jazz, fondée en 1980 par Diane Forest, qui n’a pas manqué d’exprimer toute sa satisfaction à l’issue d’un long processus ayant débuté à la rentrée 2017. « Différents styles de danse ont été mis en valeur cette année comme le hip-hop, le jazz moderne, la danse créative ou encore le flamenco. C’est toujours extrêmement plaisant de pouvoir constater le fruit du travail de nos élèves. Leur créativité, leur engouement, leur passion sont une source constante d’énergie pour tous les enseignants », s’est-elle enthousiasmée à l’issue du spectacle. L’école de Ballet-Jazz, qui comptait cette année dix professeures, reprendra ses activités à la rentrée prochaine.

©Photo TC Media – Stéphane Quintin

En tout, près de 180 élèves ont participé aux trente numéros des deux spectacles présentés le samedi 2 juin à la salle Albert B. Lavoie de la polyvalente de Matane.

Un spectacle varié avec des prestations très remarquées

La fondatrice de l’école, Diane Forest, a tenu à féliciter l’ensemble des danseurs et des danseuses pour leurs prestations, ainsi que le travail des enseignantes, qui ont pu adapter leurs chorégraphies au thème du cinéma depuis plusieurs mois et axer leur travail technique en fonction du spectacle. Elle a souligné, entre autres, la créativité de la chorégraphe Joséline Jean, notamment pour ses adaptations de la musique des films « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » et « Christophe Colomb », ainsi que les performances des élèves du groupe jazz avancé. « Pour certains de nos élèves, c’est l’aboutissement de plusieurs années de pratique », a déclaré Mme Forest, ayant elle-même monté un numéro de danse gitane inspirée du flamenco avec des amies venues apporter à Matane une touche enivrante d’exotisme.

©Photo TC Media – Stéphane Quintin

Au centre, Diane Forest, fondatrice de l'école de Ballet-Jazz, s'est réjouie de pouvoir danser avec d'anciennes amies à l'occasion d'une chorégraphie inspirée du flamenco.

« Le but de notre spectacle est de permettre aux jeunes de vivre la magie de la scène et pour le spectateur de voir la progression des élèves au fil du temps », a précisé la fondatrice de l’école. Des invités ont pu démontrer aussi tout leur talent à cette occasion, le danseur de breakdance Terrence Pothin, originaire de l’île de la Réunion, et la troupe de hip-hop Blaze de Québec, dont fait partie une ancienne élève et professeure de Matane. Une performance particulièrement drôle a été présentée en hommage à Star Wars par l’atelier de danse pour adultes de l’école. Les gagnants du concours de chorégraphie présenté le mois dernier à l’école Marie-Guyart ont aussi été invités à partager leur création au public. Le duo constitué de Nolan Murray et Claudie Noël a particulièrement suscité l’admiration par sa sensibilité et sa maîtrise technique.

©Photo TC Media – Stéphane Quintin

Les gagnants du concours de chorégraphie de l'école de Ballet-Jazz, Nolan Murray et Claudie Noël, ont pu présenter leur création pleine de sensibilité et de maîtrise technique.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média