Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

29 mai 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

L’école Saint-Victor de Petit-Matane s’est initiée au Trottibus pour la santé des enfants

©Photo gracieuseté

Développée à Petit-Matane depuis l’automne dernier pour promouvoir les saines habitudes de vie, l’initiative du Trottibus, lancée en 2010 par la Société canadienne du cancer afin de favoriser la pratique d’activités physiques chez les plus jeunes, a pu enfin voir le jour à l’école Saint-Victor au début du mois de mai. Le concept a enthousiasmé plusieurs parents et enfants.

Tous les mardis, depuis le 8 mai dernier, les habitants de Petit-Matane ont pu observer le déploiement, dans les rues du village, d’un autobus pédestre hors du commun destiné à permettre aux élèves du primaire intéressés par le projet de se rendre à l’école à pied depuis chez eux, le Trottibus. Déjà près de 70 écoles québécoises avaient adhéré à cette initiative de la Société canadienne du cancer (SCC) au cours de l’année scolaire 2015-2016. Dans la Matanie, l’école Saint-Victor s’est positionnée comme la pionnière dans le domaine.

Voir mon enfant partir à l’école avec le sourire, il n’y a rien de mieux. -La mère d’un élève de l’école Saint-Victor participant au projet

Le Trottibus a été mis en place en 2010 par la SCC pour permettre aux enfants du primaire de bénéficier d’un encadrement sécuritaire pour pouvoir se rendre à pied jusqu’à leur école, sous la forme d’un autobus pédestre constitué d’accompagnateurs bénévoles s’arrêtant devant les maisons des élèves habitant à une distance de marche de leur établissement et qui souhaiteraient s’y rendre à pied avec leurs amis. Trois parcours ont été ainsi mis en place à Petit-Matane. Le plus long, celui de l’élève le plus éloigné de l’école participant au Trottibus, rejoint au fur et à mesure par ses camarades, dure une vingtaine de minutes. Comme pour les autobus scolaires, l’attroupement passe devant les maisons à des horaires réguliers et les jeunes jouent le jeu jusqu’à poinçonner leur carte d’embarquement en intégrant la file d’écoliers munis de dossards jaunes. Une quarantaine d’élèves de tous les niveaux ont accueilli l’initiative avec enthousiasme. Les écoliers les plus âgés sont aussi responsabilisés en s’occupant des plus petits.  

Encourager les jeunes à bouger davantage

Partant du constat qu’environ la moitié des cancers peuvent être évités par l’adoption de saines habitudes de vie et que chaque kilomètre parcouru à pied sur une base quotidienne diminuerait la probabilité d’être obèse de presque 5 %, la SCC avait lancé cette initiative pour offrir aux élèves du primaire une occasion d’exercer une activité physique régulière. « Lorsque mes deux filles s’apprêtent à prendre le Trottibus, l’excitation n’est pas la même que durant les autres jours de la semaine. Rejoindre l’école à pied devient une petite fête », a témoigné Andréane Gauthier, travailleuse sociale à l’école Saint-Victor. Selon elle, non seulement le projet permet de lutter contre la sédentarité grandissante des enfants, mais il produit aussi des effets bénéfiques sur la concentration en classe. Le succès de l’introduction du Trottibus à Petit-Matane a été aussi salué par le directeur de l’école, Nelson Michaud, qui n’y voit que des bénéfices. « Voir mon enfant partir à l’école avec le sourire, il n’y a rien de mieux », a résumé la mère d’un élève participant à cette marche inédite.

©Photo gracieuseté

Trois parcours ont été mis en place à Petit-Matane pour les élèves vivant à une distance de marche de l'école Saint-Victor.

À noter que le dernier déplacement de l’année en Trottibus aura lieu le mardi 12 juin prochain à Petit-Matane. Le projet a été rendu possible grâce au CISSS du Bas-Saint-Laurent et au Centre d’action bénévole de la région de Matane. Pour en savoir plus sur l’initiative, il est possible d’appeler au 418 562-1740. Des bénévoles sont toujours recherchés pour accompagner les élèves jusqu’à l’école. L’objectif serait en effet d’organiser deux trajets par semaine à la prochaine rentrée scolaire. D’autres informations sont disponibles sur le site internet consacré au Trottibus.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média