Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

28 mai 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Cinq pompiers de Matane gravissent 36 828 marches contre la dystrophie musculaire

©Photo gracieuseté

À l’occasion de la 21e édition du « Défi gratte-ciel », organisée à Montréal le dimanche 20 mai, cinq pompiers de la caserne 11 de Matane ont dépassé leurs limites en gravissant, à l’intérieur de la Tour Deloitte, un total de 36 828 marches. Leur exploit sportif a permis d’amasser la somme de 4 000 $ pour financer la recherche contre la dystrophie musculaire.

En montant à eux cinq un total de 36 828 marches, les cinq pompiers de Matane partis relever, le dimanche 20 mai, le 21e « Défi gratte-ciel », à Montréal, ont bien mérité leur surnom des « crinqués de la 11 ». Ils ont fait partie des près de 700 pompiers, techniciens paramédicaux, policiers et membres du public venus participer à cet exploit sportif destiné à amasser des fonds pour aider la recherche médicale contre la dystrophie musculaire, dont souffriraient près de 5 000 enfants au Québec.

Un défi hors du commun

Divisé en plusieurs volets, le « Défi gratte-ciel », instauré par un pompier de Montréal à la fin des années 1990, est désormais suivi par des pompiers provenant de 250 services d’incendie aux quatre coins du Québec. Pour les pompiers de la caserne de Matane, il s’agissait d’une première participation qui s’est soldée par un succès, chacun des participants ayant réussi à atteindre ou dépasser son objectif. Inscrit au défi régulier, Michel Lapointe a réussi deux ascensions des 23 étages de la Tour Deloitte gravis durant le défi, totalisant 1 188 marches.

Tout le monde avait le sourire malgré l’intensité du défi personnel relevé. -Jonathan Fortin, membre des « crinqués de la 11 »

De leurs côtés, Jonathan Fortin, Pierre-Luc Ouellet, Marc Lajoie et Jimmy Gagnon se sont attelés au défi extrême, consistant à monter le plus de marches possible entre 6 h et 11 h, parfois vêtus de tout leur équipement, d’un poids d’environ 50 livres. Ils ont respectivement gravi 8 316 marches (14 ascensions), 9 504 marches (16 ascensions), 7 128 marches (12 ascensions) et 10 692 marches (18 ascensions).

Au nom du groupe, Jonathan Fortin a expliqué la fierté ressentie par les cinq Matanais à l’occasion de cet exploit inédit. « Il y avait sur place une ambiance très fraternelle. Tout le monde avait le sourire malgré l’intensité du défi personnel relevé. Nous ne remercierons jamais assez Yannick Caron, qui nous a pris sous son aile pendant notre entraînement », s’est exprimé M. Fortin, en précisant qu’ils devraient de nouveau prendre part au défi l’année prochaine.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média