Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

07 mai 2018

Saint-Jean-de-Cherbourg demande la démolition de son école

©Stéphane Quintin

Confrontée à la vétusté de l’école Albert-Morin, ayant cessé ses activités scolaires en 2009, faute d’élèves, la Municipalité de Saint-Jean-de-Cherbourg a demandé à la Commission scolaire des Monts-et-Marées de bien vouloir procéder aux travaux ou à la démolition du bâtiment qui s’imposent.

Construit dans les années 1950, le bâtiment, définitivement abandonné en 2013 à la suite du départ de la Municipalité et du bureau de poste, présente un « état de délabrement et d’abandon tel qu’il est devenu dangereux pour la sécurité des résidents et du public », ont précisé les membres du conseil municipal dans leur demande envoyée à la Commission scolaire à la fin mars. 

Compte tenu de la présence probable d’amiante, une démolition du bâtiment pourrait coûter plusieurs centaines de milliers de dollars. -Manon Maltais, coordonnatrice aux ressources matérielles à la Commission scolaire des Monts-et-Marées

La Municipalité de Saint-Jean-de-Cherbourg, considérant que des réparations majeures sur l’enveloppe externe du bâtiment sont nécessaires pour « donner une image acceptable du milieu », demande ainsi à la Commission scolaire de « prendre toutes les mesures qui s’imposent pour que le bâtiment respecte toutes les normes et mesures de sécurité du public ».

Le dossier devrait évoluer l’année prochaine

Ne bénéficiant pas des sommes suffisantes pour démolir l’école, la Commission scolaire des Monts-et-Marées (CSMM) devrait pouvoir compter sur une nouvelle mesure du ministère de l’Éducation touchant les règles budgétaires liées à la démolition des bâtiments excédentaires. « On a tenté de vendre l’école Albert-Morin par le passé mais ça n’a jamais fonctionné. Aucune estimation des coûts n'a été réalisée mais, compte tenu de la présence probable d’amiante, une démolition du bâtiment pourrait coûter plusieurs centaines de milliers de dollars. D’ici au mois prochain, nous demanderons cette allocation auprès du ministère et le dossier devrait prendre une nouvelle tournure en 2019 », a déclaré Manon Maltais, coordonnatrice aux ressources matérielles à la CSMM.

©Photo TC Media - Stéphane Quintin

Construit dans les années 1950, le bâtiment aurait abrité des religieuses avant de devenir une école.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média