Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

19 avril 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Initiative scolaire pour un accès équitable au bal des finissants en Haute-Gaspésie

©Photo TC Media - Dominique Fortier

L'école Gabriel-Le Courtois a mis sur pied un projet visant à permettre aux finissants de pouvoir participer aux festivités de fin de parcours scolaire sans se soucier des préoccupations financières.

Les instigatrices du projet sont Isabelle Landry, Bianka Lévesque et Marie-Eve Landry de l'école Saint-Maxime qui pourra aussi bénéficier de l'initiative. Pour la directrice de l'école Gabriel-Le Courtois, Isabelle Landry, il s'agit d'un simple principe d'équité et de justice sociale que de permettre à tous les élèves de profiter des festivités liées au bal des finissants. « Nos jeunes sont fiers et nous comprenons qu'il y a beaucoup de frais associés au bal des finissants. On peut penser aux coiffures, maquillages ainsi qu'aux robes ou aux complets. Puisque la fin du secondaire est un passage marquant pour les élèves, je crois que tous les jeunes devraient pouvoir en profiter puisqu'ils ont tous mis autant d'efforts dans leur réussite. Je trouve ça triste que des finissants s'excluent eux-mêmes des festivités en raison de préoccupations financières. »

C'est dans cette optique que l'initiative « Les Fées » a été lancée. Il s'agit de jumeler des entreprises avec des jeunes dont la famille est dans une situation moins favorable que d'autres. « C'est un processus entièrement confidentiel. Les entreprises comprennent qu'elles ne connaîtront jamais l'identité des jeunes qu'elles auront aidés. On ne dévoilera pas non plus le nombre de finissants qui auront bénéficié de l'aide d'un parrain ou d'une marraine », poursuit Isabelle Landry.

La Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie a aussi été mise dans le coup afin d'approcher des entreprises susceptibles de pouvoir parrainer un étudiant, soit en offrant des services ou en assumant certains coûts liés au bal des finissants.

Au final, le but est de permettre à tous les élèves qui souhaitent vivre à plein leur bal de finissants de pouvoir le faire sans se soucier des coûts et ainsi enlever une pression sur les familles qui n'ont pas toujours les moyens de dépenser plusieurs centaines de dollars pour une soirée.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média