Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 février 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Rencontre au sommet entre un dirigeant de Rayonier et le député Pascal Bérubé

©Photo Gracieuseté

À la demande du député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, une rencontre s'est tenue avec le vice-président aux affaires manufacturières, William R. Manzer afin de discuter des projets de l'entreprise récemment établie à Matane.

Le but de la rencontre était de connaître les intentions de l'entreprise face à son usine de Matane et discuter des défis à venir. C'est donc un bureau du député à l'Assemblée nationale du Québec que les dirigeants de Rayonier se sont entretenus avec Pascal Bérubé, qui a salué leur ouverture. «Ils ont de grands projets, bénéficient d'une excellente collaboration avec les travailleurs en place et ils entendent venir à la rencontre de la communauté prochainement. Cette usine est un véritable joyau pour notre région et son avenir est prometteur pour Matane. »

Sans grande surprise, la mise à niveau du port commercial, qui se veut un incontournable pour le développement économique des entreprises de Matane, a été au cœur des discussions. Il a également été question de l'optimisation de la fibre, soit comment maintenir des coûts et des volumes intéressants et tout ce qui a trait aux certifications forestières. Finalement, l'élimination de l'enfouissement des matières biodégradables d'ici 2022 est aussi au centre des préoccupations du géant américain.

Pour ce qui est des projets à l'étude, mentionnons celui du biodigesteur de boue ainsi que le réseau de gaz naturel et biogaz de Énergir (anciennement Gaz métropolitain).

Un brin d'histoire

Rappelons qu'en mai dernier, Rayonier faisait l'acquisition de l'entreprise Tembec qui comptait des usines en Abitibi, en Ontario mais également à Matane. D'ailleurs, Tembec avait fait l'achat de l'usine matanaise en 1999 des mains de Donohue, une entreprise de pâtes et papiers avalée par Abitibi-Consolidated un an plus tard.

L'objectif de Rayonier en faisant l'acquisition de Tembec était de profiter des installations de l'usine de Matane qui a toujours été l'une des plus performantes de l'ex-entreprise canadienne. Rayonier souhaitait également devenir un leader mondial spécialisé dans la cellulose de grande pureté, l’emballage, les papiers, les pâtes à haut rendement et les produits forestiers. Rayonier avait dû débourser 807 millions de dollars américains pour acquérir toutes les installations de Tembec et compte des usines au Canada, aux États-Unis, en France, en Grande-Bretagne, au Japon et en Chine.

©Photo TC Media – Joël Charest

L'entreprise américaine Rayonier Advanced Materials a fait l'acquisition de Tembec en mai dernier pour la rondelette somme de 807 M$.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média