Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 décembre 2017

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Budget de Matane: gel de taxes pour les commerçants, petite hausse pour les résidents

©Photo TC Media - Dominique Fortier

Les résidents de Matane auront droit à une petite augmentation de taxes de l'ordre de 1,6 % alors que les commerces bénéficieront plutôt d'un gel de taxes pour l'année 2018.

:« Nous voulons aider nos commerçants qui doivent composer avec l'achat en ligne. Pour nous, il s'agissait d'une façon de les encourager. Avec ce gel et des efforts pour réaménager le centre-ville, nos entrepreneurs seront peut-être tentés d'investir dans l'amélioration de leurs commerces », raconte le maire de Matane, Jérôme Landry.

Quant à la taxation pour les propriétaires de Matane, elle augmentera de 1,6 % pour une résidence évaluée à 159 200 $, ce qui représente une hausse de 30,25 $ plus les tarifs d'eau et d'égout qui augmentent de 20 $ pour un total de 50,25 $.

À Saint-Jérôme, pour une résidence similaire, il s'agit d'une augmentation totale de 45 $ alors que Saint-Luc aura plutôt droit à une hausse de 20 $. Ce sont les résidents de Petit-Matane qui ont la main chanceuse cette année puisque leur facture totale baissera de 13 $.

Projets à venir

La ville de Matane a aussi présenté son plan triennal d'immobilisations qui se traduit par des investissements de 11,7 millions de dollars en 2018. Le réseau routier et les transports sont au cœur des préoccupations de l'administration matanaise avec la réparation des rues Druillettes, de la Fabrique et Lapierre. Les projets gagnants du plus récent budget participatif seront aussi réalisés cette année, soit le parc intérieur « espace-famille » et « Réanime les Îles ». Ce dernier projet consiste à agrandir la terrasse du Pavillon des baigneurs et d'y ajouter des équipements dont des hamacs, un système audio et des planches à pagaie. D'ailleurs le budget participatif est majoré à 235 000 $ en 2018 et inclut un volet pour des projets verts.

À plus long terme, on entend aussi s'attaquer au chemin de la Ballade qui a été lourdement touché par un glissement de terrain plus tôt cette année. Toujours sur un horizon de trois ans, l'aéroport est aussi au menu des priorités notamment avec la construction d'un cabanon pour accueillir des civières lors des évacuations d'urgence ainsi que la construction d'un nouveau bâtiment d'accueil. «On veut accueillir adéquatement les avions-ambulances et les touristes. Les mouvements sont d'ailleurs passés de 350 à 1 400 à notre aéroport.

©Photo TC Media – Archives

Le maire Landry entend apporter plusieurs améliorations à l'aéroport de Matane.

Une dette qui baisse

Pour ce qui est du portrait financier de la Ville, on peut mentionner un fonds de roulement qui augmente cette année à 3,3 M$ et la dette qui devrait baisser à 33,4 M$. Pour y arriver, l'administration Landry a pris la décision de consacrer 20 % de son budget au remboursement de celle-ci. En contrepartie, la municipalité peut compter sur des revenus supplémentaires dont les redevances éoliennes qui rapporteront 500 000 $ par année à Matane pour les 25 prochaines années ainsi qu'une nouvelle entente avec Saint-Ulric pour le service incendie.

Au final, Jérôme Landry se dit satisfait du budget proposé au Matanais. « Nous pouvons nous comparer à des villes semblables comme Rivière-du-Loup et Montmagny. Pour ce qui est de se comparer à Rimouski, la facture aux citoyens est d'à peine 50 $ de plus chez nous.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média