Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 novembre 2017

La FEC-CSQ exige un meilleur soutien pour les cégeps en région

©Photo TC Media – Joël Charest

TOURNÉE. Dans le cadre d'une tournée des syndicats membres, la présidente de la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ), Lucie Piché, était de passage dans l'Est-du-Québec pour exiger un meilleur soutien envers les cégeps en région de la part de Québec.

Madame Piché était de passage dans la région, mardi dernier, où elle a rencontré ses membres œuvrant au Cégep de Matane et au Centre matapédien d'études collégiales d'Amqui.

« L'accessibilité à la formation collégiale en région est un enjeu important qui mérite d'être mis de l'avant alors que nous célébrons le 50e anniversaire du réseau des Cégeps au Québec. C'est d'autant plus important que les compressions budgétaires ont mis à mal les petits cégeps, la question du financement du réseau collégial en région c'est crucial », souligne Lucie Piché.

Alors que la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, a mandaté un comité d'experts pour revoir le modèle de financement des cégeps, la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep poursuit une vaste consultation provinciale afin de prendre le pouls de ses membres à ce sujet.

L'assouplissement des règles permettant aux institutions d'offrir la formation aux petites cohortes (par exemple en faisant passer le nombre minimal d'étudiants de dix à sept) afin de maintenir certains programmes, l'octroi de programmes de formation exclusifs destinés aux cégeps en région, l'allocation de ressources pour favoriser la formation à distance et la mobilité interrégionale sont au nombre des recommandations émises par les enseignants de Matane et d'Amqui lors de cette consultation.

Le sous-financement du réseau collégial a également retenu l'attention lors de cette tournée. La FEC-CSQ estime que le gouvernement devrait injecter 46 M$ dans le réseau collégial, simplement pour rétablir le manque à gagner causé par les compressions budgétaires du gouvernement et revenir à un niveau de financement comparable à l'année 2011.

« À Matane, comme dans plusieurs cégeps de l'Est du Québec, plusieurs projets, notamment l'accueil d'étudiants étrangers, l'augmentation de l'offre de formation à distance ou encore la valorisation de formation technique comme le programme d'animation 3D et synthèse d'images ont permis de maintenir les activités du Cégep. Toutefois, cela a été rendu possible grâce à l'implication importante de la communauté collégiale et mérite d'être mieux reconnu et soutenu par le gouvernement », ajoute la présidente de la FEC-CSQ qui sera de passage à l'Institut maritime du Québec à Rimouski, la semaine prochaine, dans le cadre de cette tournée.

La Fédération des enseignantes et enseignants de cégep regroupe quatorze syndicats représentant plus de 2 500 enseignants de cégep provenant de plusieurs régions au Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média