Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

19 octobre 2017

L'UPA interpelle les candidats de La Matanie

©Photo TC Media – Archives

MUNICIPALES 2017. Les administrateurs du Syndicat de l'UPA de La Matanie interpellent les candidats de la région pour connaitre leur position concernant l'avenir du secteur agricole en Matanie.

Le Syndicat souhaite connaitre les actions qui seront entreprises par les prochains élus municipaux pour assurer l’avenir de ce secteur économique et pour assurer le dynamisme du territoire et de ses municipalités.

En 2007, La Matanie comptait 148 entreprises agricoles enregistrées, aujourd'hui ce nombre a chuté à 114. « La Matanie ne fait pas nécessairement exception face à cette diminution, c’est une tendance assez lourde sur l’ensemble du Québec, voire même du Canada. Malgré ce déclin, des communautés ont décidé de prioriser le développement de l’agroalimentaire et de renverser cette tendance, et ce, pour répondre au souci de la population face à l’importance de la sécurité alimentaire et au potentiel de développement très intéressant de toute la filière agroalimentaire qui a été identifié par plusieurs intervenants socioéconomiques », souligne Yohann Gagnon, secrétaire adjoint et administrateur au Syndicat de l’UPA de La Matanie.

Bien que le milieu agricole ait été sollicité à de nombreuses reprises pour participer à diverses consultations, les membres du Syndicat de l’UPA de La Matanie soutiennent que peu d’actions concrètes ont résulté de ces consultations et que, jusqu’à maintenant, aucune orientation précise n’a été prise par les municipalités, la MRC et leurs organismes de développement socioéconomique pour appuyer le développement de l’agriculture.

« Le syndicat local s’inquiète de cette inertie lorsqu’on voit d’autres territoires municipaux et des MRC du Bas-Saint-Laurent et du Québec prendre position clairement pour prioriser et soutenir proactivement le développement de ces secteurs économiques. Plusieurs MRC ont adopté et mis en application un Plan de développement de la zone agricole (PDZA). En Matanie, une approche similaire a été amorcée depuis près de trois ans, mais rien n’a été réalisé jusqu’à maintenant », précise Yohann Gagnon.

Croyant fermement au potentiel du développement de l'agriculture et désirant s'y investir, les producteurs agricoles de La Matanie souhaitent obtenir une prise de position prioritaire et proactive de la part des municipalités et de la MRC pour développer le plein potentiel de ce secteur.

Le Syndicat de l’UPA de La Matanie demande à tous les candidats et candidates aux postes de conseillers municipaux et de maires des municipalités de la MRC de faire connaître publiquement leur position en ce qui concerne l’avenir de l’agriculture dans La Matanie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média