Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

19 octobre 2017

Économie, développement durable et démographie au cœur du débat à la préfecture

©Photo TC Media – Joël Charest

MUNICIPALES 2017. Le préfet sortant Allen Cormier et les aspirants préfets Maxime Esther Bouchard et Frédérick DeRoy ont pris part au débat des candidats à la préfecture initié par la Chambre de commerce de La Haute-Gaspésie.

Plus de 75 citoyens ont assisté à cet événement coanimé par Me Jean-François Roy et le flamboyant journaliste Dominique Fortier à la Maison de la culture de Sainte-Anne-des-Monts.

D'entrée de jeu, les candidats étaient invités à définir deux priorités. Le préfet sortant Allen Cormier a misé sur la sécurité des personnes sur le territoire, en référence aux grandes marées de l'hiver dernier qui ont sectionné plusieurs tronçons de la route 132, et sur l'enjeu des services de santé.

La hausse du taux de diplomation et la mise en œuvre d'activités parascolaires afin d'enraciner les jeunes à la région ainsi que le développement de l'industrie agroalimentaire et des pêches, notamment en développant le créneau de la culture biologique, sont les priorités énoncées par le candidat Frédérick DeRoy.

La candidate Maxime Esther Bouchard priorise le développement des infrastructures de base, routières et de télécommunications ainsi que le rassemblement de certains villages de l'est du territoire, particulièrement Rivière-à-Claude et Mont-Saint-Pierre, proposant même une fusion des municipalités de l'est de la Haute-Gaspésie.

Au chapitre des dossiers économiques prioritaires, Frédérick DeRoy souhaite concrétiser la réfection de l'aéroport de Sainte-Anne-des-Monts, Maxime Esther Bouchard a réitéré son intention de remettre à niveau les infrastructures alors qu'Allen Cormier a abordé l'enjeu de la bonification de l'offre de service en formation professionnelle sur le territoire.

Interpellé sur l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures et plus précisément sur le projet Gaspésia de l'entreprise Pétrolia, Frédérick DeRoy a clairement fait connaitre son opposition personnelle au projet, estimant que les risques de contamination liés à la fracturation sont trop élevés. Il s'est cependant engagé à consulter la population à ce sujet s'il est élu. Maxime Esther Bouchard a indiqué que la protection de l'eau potable devait être une priorité et Allen Cormier a affirmé que la règlementation provinciale en vigueur ne convient pas aux besoins des collectivités. Estimant que l'acceptabilité sociale est essentielle, le candidat Cormier ajoute que les municipalités doivent obliger le gouvernement à soumettre le projet au Bureau d'audience publique en environnement (BAPE).

Finalement, les trois candidats se sont engagés à mettre de l'avant des initiatives pour accueillir de nouveaux arrivants et contrer l'exode des jeunes sur le territoire. Le débat aura duré un peu moins de deux heures. Les organisateurs ont tenu à remercier les participants pour la qualité des échanges qui se sont déroulés dans le calme et le respect tout au cours de la rencontre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média