Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

15 octobre 2017

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

À quoi ressemblera un mandat complet de Simon Deschênes à la mairie de Sainte-Anne-des-Monts?

©Photo TC Media – Dominique Fortier

Fort d'une victoire sans opposition, le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes, entame un premier mandat complet de quatre ans. L'élu annemontois met la table en présentant ses priorités et ses couleurs.

D'abord conseiller élu puis maire suppléant sous Micheline Pelletier, Simon Deschênes a connu sa première victoire à la mairie l'an dernier avec un raz-de-marée de 94 % des voix. Cette fois-ci, c'est sans opposition qu'il a été couronné à la tête de la ville reine de la Haute-Gaspésie. « Je suis heureux et fier de ce mandat que me donnent les Annemontois. C'est beaucoup de pression d'être élu sans opposition mais j'entends tout donner pour être à la hauteur des attentes. »

Pour ce premier mandat de quatre ans, le maire souhaite voir davantage d'emplois de qualité se pointer le nez. « Avec la technologie d'aujourd'hui, il est possible d'attirer n'importe quelle entreprise spécialisée en informatique qui peut opérer autant en ville qu'en région. Il faut également soutenir l'entrepreneuriat et poursuivre sur notre lancée en ce qui a trait à l'expertise développée, notamment l'offre gourmande et les produits de niche. »

Simon Deschênes n'est pas fermé à la venue de grandes entreprises, mais si tel est le cas, il faudra que le gouvernement participe en offrant des avantages fiscaux intéressants, histoire de ne pas répéter les fiascos du passé.

Formation, finances et développement social

Le maire de Sainte-Anne-des-Monts souhaite que son mandat soit marqué par la participation citoyenne. Un budget participatif est toujours dans les cartes mais l'élu songe aussi à intéresser les jeunes à la vie municipale, notamment en créant un comité étudiant qui pourrait se pencher sur certains dossiers particuliers.

Un autre enjeu est la collaboration. Avec le partenariat récemment conclu avec Cap-Chat sur la location de l'aréna, Simon Deschênes croit que le temps est venu de poursuivre dans cette voie, non seulement avec la ville voisine mais avec d'autres municipalités de la Haute-Gaspésie

La Ville entend aussi poursuivre son implication pour l'implantation de nouvelles formations au Centre Micheline-Pelletier. De nouveaux cours signifie des nouveaux arrivants mais aussi l'option pour certains jeunes de demeurer dans leur coin de pays.

Au niveau financier, le premier défi de taille à attaquer sera le budget qui arrive à grands pas. « On se doit d'être rigoureux. C'est pourquoi nous avons entrepris un diagnostic organisationnel afin de maximiser nos ressources et couper des postes qui sont devenus désuets avec l'arrivée de nouvelles technologies. Le but est toujours d'améliorer les services aux citoyens, d'avoir une meilleure planification et de sauver de l'argent aux contribuables. »

©Photo TC Media - Dominique Fortier

Le maire Deschênes mettant la main à la terre lors de l'implantation d'une halte nourricière à Sainte-Anne-des-Monts.

En terminant, le maire lance quelques idées qu'il aimerait mettre de l'avant, en accord avec le prochain conseil qui sera élu en novembre. « J'aimerais développer le Jardin du Souvenir, implanter un skatepark et étendre les haltes nourricières à Tourelle. La récupération alimentaire pour aider nos écoles et certains organismes communautaires est aussi un point à mettre de l'avant », conclut Simon Deschênes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média