Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 août 2017

Aéroport municipal : Matane n'a pas l'intention de baisser les bras

©Photo TC Media – Archives

FINANCEMENT. Malgré le refus d'Ottawa de financer le projet de réfection de l'aéroport municipal, la Ville de Matane n'a pas l'intention de jeter la serviette.

Le maire Jérôme Landry compte mobiliser ses collègues de l'Union des Municipalités du Québec (UMQ) afin que l'organisme maintienne sa pression sur le gouvernement fédéral en marge d'un important sommet sur le transport aérien qui se tiendra au début 2018.

« On met beaucoup de pression à l'UMQ parce qu'il n'y a pas d'enveloppes pour les aéroports locaux comme Matane n'ayant pas de dessertes régulières. Nous sommes aussi copropriétaires de l'aéroport régional de Mont-Joli, ils font du transport de passagers et c'est leur but et ils ont l'équipement. À Matane ce que l'on veut c'est un aéroport qui sont adéquat pour nos gens d'affaires, le récréatif et l'évacuation médicale d'urgence », souligne le maire Jérôme Landry.

Le maire Landry souhaite que les gouvernements fédéraux et provinciaux déploient un programme de financement spécifique pour soutenir les aéroports locaux. « Il est hors de question que les citoyens de Matane paient 100 % de la facture. Les maires qui sont dans la même situation que nous travaillent ensemble afin qu'il y ait un soutien financier. »

Priorité à l'aéroport régional

De son côté, le député fédéral d'Avignon—La Mitis—Matane—Matapédia, Rémi Massé, explique que la priorité a été donnée à l'aéroport régional de Mont-Joli dans le cadre des investissements fédéraux.

« Dans le cadre de ce programme, nous avons mis la priorité sur l'aéroport régional de Mont-Joli, nous avons effectué des investissements importants pour prolonger la piste. Ça a donné d'excellents résultats, il y aura des vols à partir de la fin décembre vers les destinations soleil. On souhaitait avoir une approche régionale pour les investissements dans les infrastructures aéroportuaires », explique Rémi Massé.

Le député demeurera cependant attentif aux recommandations du sommet sur le transport aérien. « Le défi des aéroports municipaux est d'établir des objectifs plus spécifiques, il y a peut-être une complémentarité au niveau des évacuations médicales et du développement économique à Matane. Il y a un colloque sur le transport aérien, je demeurerai à l'écoute et nous verrons les recommandations qui nous seront transmises. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média