Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

19 juillet 2017

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Un partenariat entre Sainte-Anne-des-Monts et le SEMO permet l'embauche de cinq travailleurs

©Photo TC Media - Dominique Fortier

La ville de Sainte-Anne-des-Monts a embauché cinq travailleurs pour la saison estivale à la suite d'un partenariat avec  le Service de main-d'œuvre spécialisé (SEMO) Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Le SEMO a pour objectif de jumeler des employeurs avec des candidats au marché du travail ayant différentes limitations, soit au niveau physique ou psychologique. À travers l'accompagnement réalisé auprès des candidats, le SEMO est en mesure de jumeler les chercheurs d'emploi à des employeurs où le milieu de travail offrira le moins d'obstacles possibles.

En Haute-Gaspésie, cette intervenante est Jessica Audet. « Mon rôle est de recruter des candidats mais aussi des employeurs. Il faut briser les frontières de préjugés envers les personnes vivant avec un handicap. Chaque personne est différente. Une personne peut souffrir de dépression alors qu'une autre peut avoir été victime d'un accident et avoir plus de difficultés à se trouver un emploi. »

Jessica Audet doit donc prendre temps qu'il faut pour accompagner chaque personne vers une intégration au marché du travail, à son rythme. « Certains ne demandent qu'à sortir du cercle de l'isolement et à rencontrer des gens. D'autres doivent faire le deuil de leur autonomie complète. Mais au final, tous y trouvent une forte valorisation et développent un sentiment d'appartenance à leur lieu de travail. »

À Sainte-Anne-des-Monts, ce sont cinq travailleurs qui ont été embauchés pour l'été à raison de 6 à 14 semaines, tout dépendant des capacités de chacun. Cette année, les employés s'affairent à différentes tâches allant de l'horticulture, l'entretien des parcs et des menus travaux manuels. Pour le directeur des loisirs, Michel Gosselin, le partenariat développé avec le SEMO l'enchante au plus haut point. « Nous avons des gens très professionnels qui travaillent dans le respect et le plaisir. C'était important pour la Ville de penser à la raison sociale derrière ces embauches. Nos employés viennent travailler avec le sourire aux lèvres, tissent des amitiés entre eux et ressentent une grande fierté. »

Les cinq employés au service de la Ville de Sainte-Anne-des-Monts cet été sont Raphaël Soulas, Louise-Marie Daraîche, Chantal Béchard, Clément Rioux et Yan Dulude.

Briser les mythes

Bien que mandaté par Emploi-Québec, le SEMO n'est pas un programme gouvernemental qui fournit de la main-d'œuvre gratuite aux entreprises. Comme l'explique la directrice des services, Mariane Boulet, l'organisme joue un rôle de facilitateur mais au final, les candidats embauchés sont des employés à part entière des entreprises. « Il peut y avoir une compensation monétaire afin que les employeurs ne soient pas pénalisés si un employé a des limitations qui le rend moins performant qu'un autre mais ultimement, le but est d'intégrer notre clientèle dans un emploi sans discrimination, au même titre que n'importe qui. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média