Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 mars 2017

La Maison J. Arthur Desjardins remise aux normes pour 450 000 $

©Photo TC Media – Archives

BILAN. Les travaux de mises aux normes de la Maison J. Arthur Desjadins de Matane sont complétés. La Fondation Paul-Pineault et divers partenaires ont injecté 451 345 $ afin de maintenir les services offerts à cette résidence hébergeant les personnes vivant avec la maladie d'Alzheimer.

En 2013, à la suite d'une visite d'inspection, le Service de sécurité incendie de la Ville de Matane a déclaré certains éléments de la maison non conforme à la règlementation en vigueur. La Régie du Bâtiment et le CISSS Bas-Saint-Laurent ont également formulé diverses exigences.

Une somme de 337 902 $ a été requise pour procéder aux travaux de mise aux normes. Un système d'alarme spécifique, des gicleurs et un relais d'aqueduc ont été installés. Le système de chauffage a subi une réfection alors que cette somme couvre également les frais relatifs à la confection des plans et devis d'architectes. L'effritement d'une partie du solage et des soumissions plus élevées qu'attendu ont fait grimper le coût final du projet.

Le président de la Société Alzheimer Bas-Saint-Laurent, Jean Nazair, se réjouit de la conclusion des travaux. « La Société est propriétaire de la Maison, nous budget ne nous permettent cependant pas d'y maintenir tous les services, c'est pour cela que nous avons besoin d'un solide partenaire comme la Fondation Paul-Pineault pour nous aider à assurer les opérations. Je suis très heureux, car la Maison est, et demeurera, ouverte ! »

« Ça n'a pas toujours été facile, mais nous nous sommes retroussés les manches et nous avons investi pour préserver ce service qui est primordial », souligne la présidente de la Fondation Paul-Pineault, Denise Gentil, qui a d'ailleurs fait l'objet d'éloges pour son travail acharné dans la recherche de partenaires financiers.

Durant les travaux, les autorités régionales de la santé ont exigé la présence d'un troisième intervenant de nuit, pour assurer la sécurité des neuf résidents présents. Malgré les représentations et les demandes d'assouplissement, l'organisme a dû débourser 113 442 $ pour assumer l'embauche de cette nouvelle ressource.

« La Maison a failli fermer, on était à minuit juste ! Nous avons décidé de travailler encore plus fort et de surmonter les embûches une à une », témoigne Denise Gentil.

La Fondation a pu compter sur un appui financier de 50 000 $ la Fondation J. Arthur Desjardins, madame Louise Lefrançois a personnellement versé une contribution de 20 000 $ au projet. La MRC de La Matanie et la Ville de Matane ont aussi contribué à la hauteur de 15 000 $ chacun. Pharmaprix, l'AFÉAS Saint-Rédempteur, le Club des 50 ans et plus de Saint-Léandre ainsi que le Fonds de solidarité régional FTQ ont également versé des dons.

La Fondation Paul-Pineault a, pour sa part, versé 273 535 $ dans ce projet, grâce aux revenus générés par les activités-bénéfices et la traditionnelle Marche de la mémoire en plus d'assumer le salaire additionnel versé au 3e intervenant de nuit durant les travaux.

« On a tellement bien passé à travers que tout est réglé et tout est payé. Le cachet spécifique de la Maison a été préservé et près de 18 personnes de la région y travaillent, de près ou de loin », ajoute Jean Nazair.

En plus d'héberger neuf personnes de la région atteintes de la maladie d'Alzheimer, la Maison J. Arthur Desjardins offre un centre d'activités de jour ainsi qu'un service de répit-vacances.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média