Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 février 2017

« la piste d'atterrissage n'est pas un sentier pédestre ! »

Steve Girard Matane

©Archives - L'Avantage Gaspésien

AÉROPORT. Mis au fait de certains événements alarmants, le conseiller municipal du secteur de Petit-Matane, Steve Girard, rappelle aux citoyens qu'il est strictement interdit d'emprunter la piste d'atterrissage de l'aéroport municipal, et ce, en tout temps.

L'élu municipal a récemment été approché par des citoyens de Petit-Matane inquiétés par le fait que des piétons et de motoneigistes empruntent la piste d'atterrissage de l'aéroport municipal.

« L'avion-ambulance a récemment effectué une visite à l'aéroport et nous travaillons très fort pour que celle-ci revienne desservir notre localité, il faut que les gens comprennent que la sécurité sur la piste est un enjeu primordial, en tout temps », souligne le conseiller Girard.

La zone est règlementée par Transports Canada et il est strictement interdit d'y circuler, par ailleurs, une affiche installée par la Ville prévient les récalcitrants à l'entrée du site aéroportuaire.

« Notre prochain investissement consistera à clôturer le site, mais cela pourrait bien coûter au-delà de 200 000 $. Actuellement le secteur est accessible facilement et des gens ont pris de bien mauvaises habitudes », ajoute Steve Girard.

La semaine dernière, le surveillant de l'aéroport a dû interpeller une personne qui effectuait une balade avec son animal de compagnie aux abords de la piste. Des traces de motoneiges sont parfois visibles en plein centre de celle-ci.

D'ailleurs, lors du passage de TC Media Nouvelles, des traces de raquettes étaient visibles à quelques mètres de la piste.

« L'an passé, un VTT s'approchait de la piste alors qu'un avion effectuait une manœuvre d'atterrissage. Devant mon insistance, l'individu a rebroussé chemin, sinon il se faisait carrément ramasser par l'avion », relate Eddy Métivier, le responsable de l'aéroport qui demande également l'appui de la population pour assurer la sécurité de l'infrastructure.

En pleine croissance

En 2016, 468 mouvements ont été enregistrés à l'aéroport de Petit-Matane. Un mouvement correspondant à un décollage ou un atterrissage d'avion. C'est une augmentation de 50 % par rapport à l'année précédente où 313 mouvements avaient été enregistrés.

« Des gens passionnés comme Eddy [Métivier] s'impliquent activement pour développer notre aéroport qui connait un essor important. On ne voudrait pas qu'un fâcheux incident se produise et on veut que la population soit conscientisée face à cet enjeu », précise Steve Girard.

De nombreux entrepreneurs, dirigeants de PME et d'organisme ainsi que des aviateurs fréquentent l'aéroport municipal.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média