Sections

Une nouvelle formule en CHSLD pour la formation de préposé aux bénéficiaires à Matane


Publié le 4 juillet 2018

D'anciennes étudiantes du Centre de formation professionnelle de Matane au programme d'aide à domicile. .

©Photo L'Avantage gaspésien - Stéphane Quintin

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, en collaboration avec la Commission scolaire des Monts-et-Marées, a procédé à l’annonce d’un renouvellement du programme d’assistance à la personne en établissement et à domicile (APED) qui sera offert à partir du mois d’août directement dans les locaux des CHSLD de Matane et de Lac-au-Saumon.   

L’objectif du projet était d’offrir une formation inédite sur le territoire de la Commission scolaire des Monts-et-Marées, en Matanie et dans la Matapédia, en l’inscrivant dans le cadre d’une immersion des étudiants directement dans leur milieu de travail, au Foyer d’accueil de Matane et au Centre d’hébergement de soins longue durée (CHSLD) de Lac-au-Saumon. Cette formation renouvelée a été conçue aussi pour lutter contre la pénurie des préposés aux bénéficiaires dans ces établissements du CISSS, en créant une méthode d’apprentissage plus novatrice destinée à répondre à la fois aux besoins de travailleurs dans le milieu mais aussi de contrer la baisse de fréquentation du programme dans la région en offrant une nouvelle formation plus dynamique et axée sur la pratique en milieu de travail. Le programme est d’une durée de 870 heures. La rentrée est prévue le 22 août.

En offrant aux futurs étudiants cette immersion à 100 % dans un établissement de santé durant leurs études, nous voulions apporter une valeur ajoutée au nouveau programme.

Alexandre Marion, directeur du CFPRO Matanie, Vallée et Foresterie

« Nous sommes convaincus qu’une telle formule pourrait être une solution pour lutter contre le manque de main-d’œuvre dans le secteur et remédier aux problèmes au sein de la formation proposée par le CFPRO Matanie, Vallée et Foresterie. Trois avantages principaux ont été identifiés : faciliter le recrutement et la rétention des préposés aux bénéficiaires, assurer un meilleur suivi de l’étudiant vers le monde professionnel et offrir une formation de qualité supérieure, directement en lien avec les patients », a expliqué la responsable des communications du CISSS, Ariane Leclerc.    

Empêcher la disparition de la formation dans la région

En raison du manque d’étudiants intéressés à suivre la formation à Matane, le programme avait fermé il y a déjà près de trois ans. La baisse des inscriptions à Amqui avait inquiété le directeur du CFPRO (centre de formation professionnelle), Alexandre Marion. « On se dirigeait aussi vers une fermeture probable du programme à Amqui. Nous n’aurions eu aucune formation dans la région, ni en Matanie, ni dans la Matapédia, ce qui n’a vraiment pas d’allure compte tenu des problèmes de recrutement rencontrés dans le milieu », a-t-il souligné.

La prochaine cohorte regroupera le groupe de Matane et celui de la Matapédia, qui pourront suivre les cours théoriques en visioconférence et bénéficier en parallèle d’une formule d’immersion dans le monde du travail en rentrant en contact avec leur milieu dans des foyers d’accueil, où ils auront la possibilité d’être embauchés directement à l’issue de leur parcours par le CISSS, qui aurait besoin de recruter une centaine de préposés aux bénéficiaires dans la région. « En offrant aux futurs étudiants cette immersion à 100 % dans un établissement de santé durant leurs études, nous voulions apporter une valeur ajoutée au nouveau programme. L’accès à l’emploi étant facilité dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre que nous connaissons, une compétition s’installe au niveau du recrutement et nous n’avions pas d'autres choix que de travailler sur notre attractivité avec cette nouvelle formule », a déclaré le directeur du CFPRO.

Pour obtenir plus d’informations, les personnes intéressées par la formation sont invitées à se rendre sur le site internet de la Commission scolaire des Monts-et-Marées ou à appeler directement au 1 800 665-2367, poste 2505.