Sections

Simon Deschênes souhaite un dénouement rapide à trois dossiers majeurs


Publié le 10 juillet 2018

Le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes, aimnerait bien voir le Premierm inistre débarquer en Haute-Gaspésie cet été pour y annoncer des projets majeurs.

©Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier

Le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes, interpelle personnellement, le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, afin de régler trois dossiers majeurs pour la municipalité.

Avec la venue des élections générales dans à peine quelques mois, Simon Deschênes aimerait bien voir aboutir  les dossiers de l'aéroport, de la Maison de la Culture et de la formation professionnelle de transport par camions. « Actuellement, le Premier ministre a tout en main pour réaliser ces projets. Tous nos projets ont été ficelés, déposés et ont reçu un accueil favorable mais il nous manque les annonces officielles pour pouvoir procéder au début des travaux. J'invite donc le Premier ministre à venir nous rendre visite pour que nous puissions annoncer ces bonnes nouvelles à la population. »

La Maison de la Culture pourrait subir d'importantes rénovations dès l'an prochain.
Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier

La crainte pour la ville de Sainte-Anne-des-Monts est de voir les projets tomber entre deux chaises avec la venue des élections qui pourrait aussi signifier de changements de ministres. La municipalité aimerait donc que tout soit réglé d'ici la fin de l'été afin de ne pas avoir à recommencer les démarches en octobre prochain.

Dans le dossier de la Maison de la Culture, une lettre d'accord de principe a été envoyée à Sainte-Anne-des-Monts l'an dernier, ce qui a enclenché des dépenses de 200 000 $ d'études de tous genres. « Ce sont les exigences des ministères. Ce sont des études obligatoires à l'obtention de l'aide financière promise, explique le directeur général, Martin Richard. Nos devoirs sont complétés de notre côté. »

Même chose du côté de l'agrandissement de la piste d'atterrissage de l'aéroport de Sainte-Anne-des-Monts. « Notre projet est prêt et nous attendons le dépôt du programme découlant du sommet sur les transports », ajoute Martin Richard. D'ailleurs, la ville pourrait bénéficier d'une modulation de l'aide financière jusqu'à 90 % en raison de son statut de municipalité dévitalisée.

L'aéroport de Sainte-Anne-des-Monts peut accueillir uniquement le petit aéronef ambulancier de type Dash-8 en raison de sa piste trop courte.
Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier

Finalement, la formation en transport par camion est aussi un dossier « facile à régler » selon le maire et son directeur. « Actuellement, nous sommes formés par une école de Québec. Il n'y a aucune raison que nous ne puissions pas donner cette formation nous-même. D'ailleurs, lors de son dernier passage en Haute-Gaspésie, notre ministre régional, Pierre Moreau, nous avait dit qu'il reviendrait l'annoncer incessamment », poursuit le maire, Simon Deschênes.

Outre ces trois projets, la ville de Sainte-Anne-des-Monts souhaite aussi une transformation des horaires de faction pour les paramédics en horaire à l'heure afin de mieux desservir la population annemontoise et ses environs. « C'est une question de sécurité et de rapidité d'intervention pour une population comptant plusieurs personnes vulnérables sur un vaste territoire », explique le maire.

C'est donc dans l'esprit de voir ces enjeux se régler rapidement que le maire de Sainte-Anne-des-Monts invite le Premier ministre à profiter de la saison estivale pour venir annoncer des bonnes nouvelles à la population.