Sections

Le poste d'essence autonome de La Martre voit le jour


Publié le 6 juillet 2018

C'est au mécanicien Gilles Ouellet qu'est revenu l'honneur d'inaugurer officiellement le poste d'essence de La Martre.

©Photo Gracieuseté

Après deux ans de travail sans relâche, La Martre a enfin pu inaugurer sa station-service autonome située sur la route 132, tout juste en face d'où se trouvait l'ancien poste de gaz.

Estimé à 220 000 $, le poste d'essence vient pallier à la fermeture des pompes du garage Gilles Ouellet qui opérait sous la bannière Crevier jusqu'en mai 2016. C'est d'ailleurs ce dernier qui avait approché le maire, Yves Sohier, pour lui demander s'il y avait quelque chose à faire pour pallier à la perte de ce service. Il s'agissait alors du seul endroit pour alimenter sa voiture entre Tourelle et Saint-Maxime-du-Mont-Louis.

Allen Cormier en a profité pour faire le plein.
Photo Gracieuseté

C'est ainsi que la municipalité s'est inspirée de ce qui se fait déjà notamment à Saint-Elzéar. Le principe d'utilisation est simple. Les automobilistes, motoneigistes ou autres se rendent à la station libre-service et effectuent leur ravitaillement puis payent par carte de débit ou de crédit. La surveillance de la pompe se fait à distance par caméra, ce qui signifie que la station de La Martre est accessible sept jours sur sept, 24 heures sur 24.

La contribution provinciale à la hauteur de 125 000 $ annoncée par le ministre responsable de la Gaspésie, Pierre Moreau, lors de son passage dans la région en mars dernier a bouclé la boucle de l'enveloppe nécessaire à la réalisation du projet. Le CLD de la Haute-Gaspésie et la municipalité de La Martre ont complété le montage financier.

La station d'essence baptisée « Multi-Gaz » est donc accessible aux automobilistes dès maintenant. Cette dernière est située au 6, route 132 à La Martre. Un projet pour y installer une borne de recharge électrique rapide est aussi dans les plans pour les prochaines années.

C'est Gilles Ouellet qui a procédé à la coupe protocolaire du ruban lors de l'inauguration officielle qui s'est faite notamment en compagnie du maire, Yves Sohier et du préfet, Allen Cormier.