Sections

La triste réalité des animaux abandonnés et maltraités en Haute-Gaspésie


Publié le 29 juin 2018

À son arrivée au Refuge, Oréo avait les quatre pattes brûlées en plus d'être affligé de multiples virus.

©Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier

Un seul petit passage au Refuge animalier de la Haute-Gaspésie, L'Ami des bêtes, est suffisant pour comprendre à quel point la problématique des animaux abandonnés et maltraités est bien réelle.

La responsable du refuge, Manon Parent, en voit passer de toutes les couleurs. De l'abandon de chatons naissants en pleine nature à de la cruauté animale, les cas sont tous aussi tristes les uns que les autres. « On a déjà ramassé une portée de chatons qui se faisaient empoisonner alors que d'autres étaient carrément frappés au visage dans le but de les tuer. On a retrouvé des animaux avec des blessures aussi graves qu'inimaginables. On en a vu avec un œil qui sortait de son orbite, d'autres avec des pattes brûlées ou cassées et même certains avec des infections si importantes qu'ils sont devenus aveugles. »

Une autre problématique réside chez les gens qui abandonnent des chats qui ont déjà été domestiqués. « Lorsqu'on met un chat à l'extérieur qui n'a pas l'instinct du chasseur, on le place à risque. Il est arrivé très souvent de retrouver des portées de chatons sans maman, qui n'étaient pas sevrés et qui avaient déjà contracté une maladie », explique Manon Parent.

Par contre, aucun effort n'est lésiné pour tenter de sauver chaque animal qui est apporté au refuge. Et les résultats sont très souvent miraculeux. Avec la période des déménagements qui arrive à grands pas, L'Avantage gaspésien a été à la rencontre d'une dizaine de chats qui ont été sauvés grâce à la dévotion des bénévoles du Refuge L'Ami des bêtes.

Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier

Émeraude

Émeraude est une adorable chatte qui a été jetée dehors alors qu'elle avait été dégriffée mais non stérilisée. Elle n'était ni en mesure de se défendre, ni en mesure de se nourrir convenablement. Heureusement, des citoyens l'ont trouvé et l'ont amené au Refuge. Elle a récemment trouvé une nouvelle famille d'accueil.

Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier

Moustique et Coccinelle

Ces deux félins  vivaient dans des conditions de vie peu enviables au fond d'un sous-sol sans lumière. N'ayant pratiquement aucun contact humain, ces deux félins n'avaient qu'un bol de nourriture pour chiens pour subvenir à leurs besoins. Après avoir été nourris convenablement et traités au Refuge, ils ont tous deux trouvé une nouvelle demeure. Ils pourront alors poursuivre leur vie ensemble avec une nouvelle famille d'adoption qui a craqué pour ces deux petites bêtes.

Photo L'Avantag gaspésien - Dominique Fortier

Étoile, Pénéloppe et Martine

Étoile est une petite chatte d'Espagne errante qui a été apportée au refuge par des marcheurs. Celle-ci les suivait pas à pas. Elle a reçu l'ensemble des soins nécessaires puis est maintenant prête à être adoptée. Quant à Pénéloppe et Martine, elles ont mis la main à la pâte en devenant nourrices pour 23 petits chatons arrivés au Refuge sans maman.

Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier

Oréo

Oréo est ce chat qui a été retrouvé abandonné près d'un garage. Un bon samaritain l'a amené au Refuge. Sur place, on a constaté que la petite bête avait les quatre pattes brûlées. Le tour de sa bouche était également brûlé. Il était truffé de mites et avait le ver du chasseur. Ses oreilles étaient aussi attaquées. Il aura fallu « toute une pharmacie » de médicaments et de traitements pour venir à bout de ses problèmes mais au final, Oréo se porte mieux et cherche maintenant une nouvelle maison pour poursuivre sa vie de chat.

Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier

Garfield

Le cas de Garfield est particulier. Ayant passé une partie de l'hiver à l'extérieur, il a été retrouvé avec plusieurs membres gelés. On a dû lui amputer sa queue puisqu'elle lui faisait trop mal. Il a aussi développé des problèmes de surdité et ses capacités cognitives ont été atteintes. Il a heureusement été traité et vit aujourd'hui une existence paisible et heureuse où il fait d'office de mascotte officielle du Refuge.

Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier

Leilou

Leilou est un autre cas spécial du Refuge. Atteinte d'ataxie, cette petite chatte a été retrouvée à l'extérieur, abandonnée, avec deux chatons à sa charge. Ayant visiblement de la misère à subvenir aux besoins de ses rejetons en raison de sa condition physique, Leilou était très maigre à son arrivée au Refuge. Après quelques mois, la chatte est maintenant en pleine forme et fera office de mascotte aux côtés de Garfield.

Dorothy a servi de mère nourrice pour une vingtaine de chatons.
Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier

Toutes ces histoires démontrent qu'il existe encore des problématiques d'animaux abandonnés et maltraités. « Un chat malade qu'on récupère coûte cher. On doit le soigner, le nourrir, l'opérer, le vacciner et l'entretenir. Lorsqu'on charge 80 $ pour un chat qui a reçu tous les soins énumérés précédemment, ça reste une aubaine. Si une personne avait donné tous ces soins à son chat, ça lui aurait coûté des centaines de dollars. Chaque chat qu'on vend, on le fait à perte. C'est pour ça que tous les dons sont les bienvenus pour qu'on puisse en sauver davantage. »

Avec le 1er juillet qui arrive, Manon Parent anticipe malheureusement une recrudescence d'abandons d'animaux. « C'est la même chose à chaque année. Des gens abandonnent leur chat ou leur chien qui se retrouvent démunis dans la nature. Il faut que les gens réalisent qu'adopter un chat ou un chien vient avec des responsabilités. Il faut que les gens comprennent que le Refuge ne peut pas tout faire. Il faut une conscientisation et une sensibilité afin qu'on arrête d'abandonner nos animaux. Lorsqu'on en adopte un, c'est pour la vie », conclut-elle.

La majorité des chats présentés dans cet article et plusieurs autres sont disponibles dès maintenant pour adoption. Pour en adopter un, il suffit de se présenter au Refuge situé au 244-A boul. Sainte-Anne u d'appeler Manon au 418 764-6904.

Soleil est une petite chatte qui est née aveugle parce qu'elle a été abandonnée étant toute petite.

©Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier

Suchi est une chatte très affectueuse mais qui souffre de sensibilité extrême à la lumière.

©Photo L'Avantage gaspésien - Dominique Fortier