Sections

Un Matanais condamné pour des voies de fait remontant à 2011


Publié le 29 septembre 2017

Rappelons que le projet Hantise est une opération d'envergure menée en collaboration avec la Division des enquêtes sur la criminalité financière contre l'État de la Sûreté du Québec.

©Photo gracieuseté - Alexey Klementiev

Gabriel Migneault-St-Gelais, de Matane, a plaidé coupable ce vendredi au palais de justice de Rimouski, à des accusations de voies de fait sur son ex-conjointe pour des événements survenus en 2011.

Alors qu’il se fréquentait en couple depuis plus de cinq ans, l’homme admet s’être livré à des voies de fait le 25 juillet 2011 à Grand-Métis et le 1er novembre 2011 à Québec. «Dans le premier cas, lors d’une dispute, il a poussé la victime au niveau des deux omoplates. Cette dernière est alors tombée au sol et il l’a maintenu par terre. Lors du deuxième événement, il a appuyé le creux de son coude sur la gorge de la victime», relate la procureure de la Couronne, Me Julie Gagné.

Migneaul-St-Gelais a aussi reconnu avec harcelé la victime entre le 1er octobre 2013 et le 1er novembre 2014, à la suite de la séparation, en communiquant avec elle à de nombreuses reprises.

Sans antécédent, l’homme est condamné à une peine de 60 jours de prison à être purgés les samedis et dimanches, de 9 h à 17 h. Il devra également se soumettre à une probation de 12 mois.