Sections

Précisions du chef pompier sur l'incendie de Cap-Chat


Publié le 8 octobre 2017

Le feu a complètement ravagé la résidence du 59, rue des écoliers à Cap-Chat.

©Photo TC Media - Dominique Fortier

Le chef de la sécurité incendie, Carol Dugas, apporte des précisions concernant le feu qui a coûté la vie à trois personnes la nuit dernière dans une résidence privée de Cap-Chat.

C'est vers 4 h du matin que les pompiers de Cap-Chat et Sainte-Anne-des-Monts ont été appelés sur les lieux pour combattre l'incendie qui s'était déjà étendu à une bonne partie de la résidence. « Bien que nous avons rapidement transféré le dossier à la Sûreté du Québec, nos premières observations permettent de conclure que l'incendie aurait pris naissance dans la cuisine. De plus, nous avons aussi constaté qu'il n'y avait pas de détecteur de fumée fonctionnel. »

Dès leur arrivée, les pompiers ont retrouvé les trois victimes inanimées dans la résidence. Elles ont été évacuées et transportées à l'hôpital des Monts où leurs décès ont été constatés.

Les pompiers ont ensuite combattu le feu pendant environ une heure. « Nous sommes demeurés sur les lieux afin de sécuriser l'endroit et s'assurer qu'il n'y avait pas d'autres foyers d'incendie. Au total, 20 pompiers des casernes de Cap-Chat et Sainte-Anne-des-Monts ont combattu le brasier. »

Le chef de la sécurité incendie rappelle qu'une grande proportion des feux dans les résidences privées prennent naissance dans la cuisine. « C'est justement le thème de notre campagne de sensibilisation qui débute aujourd'hui. Malheureusement, on observe encore trop souvent des feux reliés à la cuisson. »

Du côté de la Sûreté du Québec qui est maintenant en charge de l'enquête pour déterminer l'origine exacte de l'incendie, on confirme que des autopsies seront effectuées sur les trois victimes, soit une dame de 37 ans et ses deux filles, âgées d'un an.