Mylène Fortin lance son deuxième roman


Publié le 3 février 2017

L'auteure Mylène Fortin invite la population au lancement de son 2e roman intitulé « Philippe H. dans l'angle mort ».

©Photo TC Media – Joël Charest

LITTÉRATURE. L'auteure matanaise Mylène Fortin lancera son deuxième roman intitulé: « Philippe H. dans l'angle mort », le 21 février à la Bibliothèque municipale Fonds de solidarité FTQ de Matane.

Deux ans après la parution de « Philippe H. ou La Malencontre », l'auteure présente une toute nouvelle intrigue où les personnages issus de son premier roman seront à l'honneur.

« J'ai développé une intrigue autonome, les gens ayant lu le premier roman découvriront qu'il y a une suite chronologique à l'histoire, mais les gens qui ne l'ont pas lu ne seront pas dépaysés puisqu'il s'agit d'une toute nouvelle intrigue », précise Mylène Fortin.

Les lecteurs assisteront aux tumultueux combats intérieurs d'Hélène Marin, le personnage principal. Alors que son médecin lui prescrit des médicaments pour vaincre l'anxiété, elle est tantôt convaincue qu'elle doit les prendre, tantôt convaincue du contraire. Troubles anxieux, hypocondrie, schizophrénie … elle passera par toute la gamme des émotions !

 « Hélène vit un quotidien difficile, elle est en couple avec Philippe H. et veut lui cacher sa situation… de peur de briser leur relation. Avec un brin d'humour, nous découvrirons que cette petite folie l'empêchant d'avancer pourrait bien se transformer en quelque chose de magnifique », ajoute l'auteure.

Le lancement se tiendra le mardi 21 février, dès 16 h 30, à la Bibilothèque municipale de Matane, les gens pourront alors échanger avec l'auteure qui dévoilera un extrait du roman lors d'une séance de lecture.

De nombreux projets pour Mylène Fortin

Mylène Fortin s'affaire déjà à l'écriture de son troisième roman tout en prodiguant des ateliers et conférences dans différents lieux du Québec, pour y présenter « Noir sur Blanc », un guide d'improvisation littéraire qu'elle a lancé à l'automne.

Elle participe également au projet « Les Amplificateurs » incluant les lecteurs dans le processus de création de trois auteurs régionaux à l'aide du numérique, poursuit ses études au doctorat en création littéraire (où elle travaille à l'écriture d'un livre) et prodigue des ateliers de création au Centre d'éducation des adultes de Matane.

 « C'est super de pouvoir partager cette passion-là pour l'écriture. Mes nombreux projets sont importants, ça me permet de me garder vivante là-dedans tout en m'aidant à peaufiner mon genre », précise la dynamique auteure.