Sections

7 700 $ grâce au Grand Bazar Louise-Amélie


Publié le 13 juillet 2017

Le public a répondu en grand nombre à la 22e édition du Grand Bazar Louise-Amélie.

©Photo Gracieuseté

La 22e édition du Grand Bazar Louise-Amélie a permis à l'organisme venant en aide aux femmes victimes de violence conjugale d'amasser la rondelette somme de 7 700 $.

Le montant recueilli n'a pas égalé la somme record de 9 400 $ récoltée il y a deux ans mais dans les circonstances météorologiques capricieuses, les organisatrices sont tout de même satisfaites. « La population a de nouveau répondu en grand nombre à l'invitation pour cette édition qui s'est tenue à l'intérieur de l'aréna », explique la directrice, Monic Caron.

Des citoyens, des journalistes et leur conjointe profitent des aubaines dans le département des livres.
Photo Gracieuseté

L'organisation d'un tel événement ne se fait pas en criant « ciseaux ». Au contraire, une cinquantaine de bénévoles se sont mobilisés tout au long de l'événement, ainsi qu'avant et après, pour s'assurer que tout fonctionne rondement. « Toutes les employés du Centre Louise-Amélie qui étaient sur place pour le Grand Bazar le font tous bénévolement. Cet altruisme témoigne d'une immense solidarité pour la cause des femmes violentées », a ajouté le conseil d'administration du Centre Louise-Amélie.

En plus des bénévoles, de nombreuses entreprises ont contribué au succès de l'événement dont Meubles Richard qui se chargeait du transport des marchandises, Métro Steve Dumont pour le prêt d'équipements, Exploitation Jaffa et la MRC de la Haute-Gaspésie pour la liquidation des surplus ainsi que la ville de Sainte-Anne-des-Monts pour le prêt de l'aréna J.-Robert-Lévesque. Rôti dans l'bec, Pétro-Canada Sainte-Anne-des-Monts et Jean Morin, représentant GFS-Lesters ont aussi agi à titre de commanditaires tout comme deux membres de la corporation qui ont fourni les denrées pour le coin gourmand.

Toutes les sommes amassées serviront au fonctionnement du Centre Louise-Amélie qui accueille, chaque année, des dizaines de femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants.

Une cinquantaine de bénévoles se sont mobilisés tout au long de l'événement.

©Photo Gracieuseté