Sections

Judes Landry et Marie Gratton se prononcent sur le projet de refuge animalier


Publié le 11 août 2017

Le maire Judes Landry et la candidate Marie Gratton ont des opinions diamétralement opposées sur la question d'un refuge animalier.

©Photo TC Media - Dominique Fortier

Le maire de Cap-Chat, Judes Landry, et l'éventuelle candidate au trône, Marie Gratton, ont accepté de se prononcer sur le projet de refuge animalier proposé par la citoyenne Manon Parent.

La présidente de la Corporation de développement de Cap-Chat et future candidate à la mairie, Marie Gratton, estime qu'il s'agit d'un projet intéressant. « Il faudrait voir comment monter le dossier au point de vue économique. Je crois que le conseil municipal devra étudier et évaluer le meilleur modèle économique pour la réalisation éventuelle d'un tel projet. »

Marie Gratton estime qu'un refuge animalier devrait être considéré comme un service à la population. « Il y a un phénomène autour des animaux abandonnés et il y a également une question de sécurité. C'est sûr qu'il y a quelque chose à faire. Il reste à déterminer quelle serait la meilleure solution. »

L'envers de la médaille

De l'autre côté, le maire sortant, Judes Landry, voit les choses d'une toute autre façon. « Je ne suis pas d'accord avec ça. Il n'est pas question qu'on dépense pour un refuge pour animaux alors que nos écoles viennent de se faire couper les petits déjeuners. On va investir pour nos enfants avant de payer pour des animaux. »

Questionné à savoir s'il considérait qu'l y avait une problématique au niveau des animaux abandonnés, le maire Landry a répondu à la négative. « J'en ai pas vu encore. Mais de toute façon, c'est la responsabilité des gens qui décident d'adopter un animal de bien s'en occuper. Ce qu'on devrait faire, c'est de les conscientiser à les stériliser ou à les euthanasier s'ils n'en veulent plus au lieu de les abandonner dans le chemin. »