Pas de statut particulier pour la Haute-Gaspésie


Publié le 17 février 2017

Sébastien Proulx n'entend pas donner de statut particulier à la MRC de la Haute-Gaspésie.

©Photo TC Media - Dominique Fortier

Le gouvernement provincial a répondu aux élus de la Haute-Gaspésie qui demandaient un statut particulier pour freiner la dévitalisation de la MRC. La réponse risque toutefois de ne pas plaire aux maires et au préfet.

Les élus avaient demandé, par voie de résolution, à ce que les deux paliers de gouvernement octroient un statut spécial à la Haute-Gaspésie afin d'aider la MRC à réaliser ses projets plus rapidement dans un contexte de décroissance et de dévitalisation.

TC Media a d'abord demandé au bureau du Premier ministre, Philippe Couillard, de s'exprimer sur le sujet. Par la bouche de son attachée politique, le PM a indiqué qu'il ne commenterait pas la demande mais qu'il allait plutôt laisser le ministre responsable de la Gaspésie, Sébastien Proulx, répondre pour le gouvernement.

Or, cette réponse est venue et elle est sans équivoque. « La région a et aura déjà les outils pour se doter de ses propres priorités. »

Selon le ministre Proulx, la Haute-Gaspésie n'a pas besoin de statut particulier puisque le gouvernement a déjà mis des mesures en place pour aider la Gaspésie à commencer un fonds de 810 M$ destiné à aider l'ensemble des régions du Québec.

Sébastien Proulx ajoute que le fonds d'appui au rayonnement des régions nouvellement mis sur pied aidera également le développement de la Gaspésie. « De plus, les élus locaux seront les principaux acteurs de développement puisqu'ils devront cibler leurs priorités. D'ailleurs une rencontre aura lieu avec eux prochainement. »

Finalement, le ministre responsable de la région souligne qu'il est en lien avec la Table des préfets afin d'actualiser la stratégie d'intervention du gouvernement en Gaspésie.